Historique Gimont

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Historique Gimont

Message par Wil Fer le Dim 28 Fév - 15:58


L’Histoire du rugby à Gimont est née en 1910… Dans le Gers (pays du Foie Gras et du rugby).
L’Étoile Sportive Gimontoise, qui arbore le rouge et le blanc sur son maillot, compte près de 300 joueurs, y compris les enfants de l’école de rugby.
Si l’Étoile Sportive Gimontoise possède deux équipes seniors et voit l’école de rugby s’étoffer, elle rencontre en revanche de petits soucis dans les tranches d’âge intermédiaires : le nombre de licenciés est « un peu juste » pour former une équipe cadets et une équipe des moins de dix-huit ans. Comme le voisin Mauvezin rencontrait les mêmes difficultés, un regroupement des deux clubs a été décidé pour ces catégories, donnant naissance à l’Entente Gimont-Mauvezin.
Pour le reste, les tribunes du stade sont déjà bien garnies : de 500 à 2 000 spectateurs, selon les matchs

L’Histoire de ce club est faite de Haut et de bas… comme souvent dans notre Sport.
Le très Haut, Gimont l’a connu en 1969 quand ce club atteignit l’Elite du Rugby Français. Dans un poule relevée : Toulouse, Périgueux, Chambéry, Valence, Pau & Agen, l’Etoile Sportive connue un parcourt assez difficile.

Ainsi, il n’y eu aucune victoire à l’extérieur dont un 60 à 0 à Agen, un 51 à 3 à Périgueux ou un 43 à 3 à Vienne.
Et seulement 3 victoires à domicile (26 à 11 contre Périgueux, 8 à 0 contre Pau & 3 à 0 contre Vienne) pour 4 défaites (8 à 37 contre Toulon, 6 à 13 contre Chambéry, 9 à 12 contre Valence & 3 à 27 contre Agen).

Le bas, Gimont l’a souvent côtoyé en jouant plusieurs fois en Série Régionales ou dans les Divisions Inférieures…..
Dans ces périodes, le club Gersois a connu des succès comme au milieu des années 30 où il joua 2 Finales du Championnat de France pour 1 titre.

Ainsi, en 1935, Gimont est Champion de France de 4ème série 11 à 0 contre Sarliac/L’isle 11.
L’année suivante (1936), l’Etoile Sportive est Finaliste du Championnat de France de 3ème série contre Villeneuve (perdue 7 à 3).

Par contre ce club trusta les titre de champion dans son Comité : l’Armagnac Bigorre.

Ainsi, en 1931, Gimont fut Champion de 2ème Série de son comité.
Idem en 1935 : Champion de 4ème Série d’Armagnac Bigorre.
En 1936, rebelote, cette fois en 3ème Série.
En 1937, c’est un titre en 2ème Série… Ce qui lui permis de gravir l’échelon Régional.

En 1938 et 1939, Gimont remporte le Championnat d’Armagnac Bigorre de Promotion Honneur.

Redescendu après la 2ème Guerre Mondiale, Gimont remporte à nouveau le championnat de son Comité en 1951 (3ème Série) puis en 1952 (2ème série).
De 1953 à 1955 c’est à chaque fois un titre de Champion Honneur d’Armagnac Bigorre.

Puis il faut attendre 1991, pour retrouver un tel titre de Champion de son Comité (toujours en Honneur).

En 1999, c’est en 2ème Série que Gimont est couronné, toujours en Armagnac Bigorre. Commence alors la remonté de l’Etoile Sportive puisque, tout en gravissant les Division (« comme certains enfilent les perles »), Gimont va disputer au débuts des années 2000, 2 Finales de Championnat de France, malheureusement toutes perdues.

L’année suivante (2000) Gimont est couronné en Promotion d’Honneur d’Armagnac Bigorre et dispute, à Saverdun, la Finale de Promotion d’Honneur contre Montréal d’Aude qu’elle perd 23 à 9.
La dynamique enclenchée permet au club Gersois de quitter le Niveau Régional pour retrouver celui Nationale de la Fédérale 3.

Ainsi, 2 saisons plus tard, (2002) Gimont perd encore (dans les dernières minutes) la Finale de Fédérale 3 contre Marseille (Provence XV) 25 à 23 à Pézenas.
Ce parcourt permet à Gimont de monter en Fédérale 2.

Il me semble que le club Gersois restera 4 saisons à ce niveau.

Ainsi, en 2005 : dans une poule composée de Lannemezan, Miélan, Aire/Adour, Morlaàs, Soustons, Bizanos, Anglet, Coarraze-Nay, Sévignacq, St Pée/Nivelle & Salies de Béarn, Gimont termine 4ème (12 V, 1 nul & 9 D) et se qualifie pour les 32ème de Finale (Barrage) contre l’entente Vendres/Sauvian/Lespignan. Défaite des Gersois 29 à 17.

Par contre, en 2006, Gimont (avec 9 V & 13 D) termine 11ème de sa poule (Mauléon, Aire/Adour, Hagetmau, Morlaàs, Argelès Gazoste, Miélan, Bagnères, Bizanos, Mugron Isle Jourdain & Coarraze-Nay) et redescend en Fédérale 3.

En 2007, Gimont ne se qualifie pas pour les phases finales de Fédérale 3.

En 2008, toujours en Fédérale 3, Gimont dans une poule composée de Tournefeuille, Côteaux de l’Arrêt, Saverdun, Gaillac, St Sulpice/Lèze, Montréjeau, Grenade/Garonne, Pouyastruc, Masseube & Rieumes ne se qualifie pas malgré un très bon début de saison : 2ème de sa poule à la 7ème journée.

Mais la saison dernière, Gimont terminera 1er de sa poule et ainsi décroche son billet direct pour la Fédérale 2.
Lors des Phases Finale, les Gersois élimineront l’Entente de la Têt (21 à 17) en 32ème, Cavaillon (19 à 12) en 16ème, Bon Encontre ( 20 à 12) en 8ème mais chuteront 17 à 12 contre le Futur champion (St Savin) en ¼ de Finale.

Voilà un « petit » Historique de notre adversaire, que j’aurai voulu plus complet … Mais les recherches sur ce club n’étant pas si facile je n’ai du me contenter que des quelques documents que j’ai en ma possession….

Sinon pour être complet sur ce club, il est à noter qu’il a formé d’excellent joueurs, le plus connu d’entre eux est le regretté Francis Rui (grand demi d’ouverture de Castres (Champion de France en 1993)) qui né à Gimont y joua de 1974 à 1976 avant de rejoindre le CO. Il est décédé, à l'âge de 42 ans, dans un accident de voiture en 2001.

avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum