Historique Mauléon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Historique Mauléon

Message par Wil Fer le Dim 28 Fév - 16:22

Un peu d'Histoire....

Un coup d’œil sur le Bottin de Mauléon en 1905 permet de constater l’existence de nombreux services administratifs liés à ceux de la Sous-préfecture et à la gestion de l’arrondissement, l’activité d’une gare, terminus de la ligne Puyoo Mauléon, celle d’une ligne de chemin de fer ( Tram ) Pau Oloron Mauléon.

L’on peut également dénombrer sur ce bottin outre les manufactures d’espadrilles les plus importantes ( Bardos, Barraqué, Béguerie, Cherbero, Mirande ) un tissu commercial et artisanal particulièrement dense et varié.

C’est dire que l’on compte, dans la population Mauléonaise, une bourgeoisie et une classe moyenne qui échappent aux difficiles conditions d'existence de la main d’œuvre locale et une jeunesse que la poursuite des études conduit à quitter Mauléon pour des centres plus importants tels Pau, Bayonne, Bordeaux entre autres.

Il est aisé de penser que ces jeunes étudiants aient été conquis par la pratique du rugby dans les lycées et universités du Sud-Ouest et même dans certains clubs déjà réputés comme la Section Paloise, l’Aviron Bayonnais, le Stade Tarbais ou le Stade Bordelais.
Sans doute ont-ils perçu qu’en sollicitant la puissance, la résistance, l’agilité, la vitesse, l’adresse et le courage, le rugby était une véritable synthèse des activités corporelles et athlétiques et qu’il constituait une discipline parfaitement adaptée aux vertus souletines déjà connues par le biais des compétitions sportives ancestrales ( courses, sauts, lancer de barre, pelote…).

Si l’on dispose de peu de détails sur la création proprement dite du S.A.M, le registre des Associations ( Loi 1901 ), déposé dans les archives de la Mairie de Mauléon, s’ouvre en numéro 1 sur la déclaration du " Sport Athlétique Mauléonais " avec pour objet "la pratique des sports et de l'éducation physique ", datée du 20 décembre 1905 et figurant au Journal Officiel du 13 Janvier 1906. C'est à cette époque que la jeune USFFSA ( la FFR ne sera créée qu'en 1919 ) accueille dans son giron le nouveau club de Mauléon.

Ce serait donc à un groupe de jeunes étudiants, émules de William Webb Ellis du Collège Britannique de Rugby et fidèles à Mauléon, que l'on doit les débuts du ballon ovale en Pays de Soule et ceux d'une longue histoire, faite certes, d'ombre et de lumière, ponctuée d'exploits sportifs et vieille, aujourd'hui, d'un siècle.

Ainsi, l’histoire de Mauléon est faite, comme tous les clubs formateurs, de haut et de bas (au grès des générations « dorées ») mais elle est riche de nombreux titres de Champion de France.

En effet, Mauléon remporte son premier titre de Champion de France 3 ans après sa création, en  1908, en 3ème série.
La saison suivante (1909) Mauléon récidive en remportant à l’étage au dessus, le titre de champion de France de 2ème Série

Par contre, il faut faire un bond dans le temps (1950) pour retrouver Mauléon en haut de l’affiche.
Cette année là ce club dispute les ¼ de finale de la coupe de France mais aussi une ½ finale de 2ème Division.

Au début des années 60, le club Souletin est redescendu en 3ème division.
Aussi, en  1964, il dispute la ½ finale de 3ème Division et retrouve un niveau plus conforme à son histoire rugbystique.

Mieux, 5 ans plus tard (1969) Mauléon est Finaliste de la 2ème Division…. ce qui lui permet d’évoluer au plus haut niveau (1er Division) en faisant parti des 64 premiers clubs de France pour la saison 1969/70.
Dans une poule composée de Romans, Condom, USAP, Albi, Tarbes, Pau & Mont de Marsan. S’il ne gagne aucun match à l’extérieur 4 victoires à domicile lui permette de se maintenir (face à l’USAP (11 à 8.), Albi (11 à 5) Tarbes (11 à 8.) & Mont de Marsan (14 à 6)).

La saison suivante (1970/71) Mauléon est opposé à Grenoble, Tarbes, le PUC, Poitiers, Quillan, Tulle & au BO.
Le club souletin ne se qualifie pas mais obtient des résultats en progression puisqu’il gagne 5 matchs à domicile (BO (12 à 6), PUC (14 à 10), Poitiers (9 à 5), Quillan (14 à 8.) & Tulle (9 à 8.)…Mais décroche aussi une victoire à l’extérieur (au PUC (9 à 10)).

Pour sa 3ème année d’affilée au  plus haut niveau (1971/72), Mauléon se retrouve avec Dax, Condom, RCF, Pamiers, Lourdes, Aurillac & La Voulte.
1 victoire à l’extérieur (à Condom (9 à 25)) & 4 victoires à domicile (Condom (15 à 6), RCF (16 à 6), Pamiers (9 à 6) & La Voulte (18 à 10) + un match nul contre Aurillac (12 à 12)… Lui permette de renouveler son bail en 1ère division.

La saison 1972/73 voit Mauléon dans la poule du Finaliste Brive (qui avait perdu contre Béziers 9 à 0 avec un « Boucalais » Merlaud en 2ème ligne), de Valence, Graulhet, La Rochelle, Mont de Marsan, Bergerac & Besançon.
Hélas, 2 victoires à l’extérieurs (à Bergerac (10 à 12) & à Besançon (3 à 7)) et 3 victoires à domicile (Valence (10 à 3), Graulhet (12 à 11) & Besançon (14 à 6) ne permettent pas à Mauléon de se maintenir dans le futur Groupe A…. Car en terminant 6ème, le SAM ne rentre pas dans les 4 premiers qui sont retenus pour le Groupe A de la prochaine saison (cette saison là, le BS en terminant 3ème, non seulement se qualifie pour les 16ème (défaite 9 à 6 (après prolongation) contre le Valence d'Elie Cester à Carcassonne)) mais atteint le plus haut niveau national en rentrant dans les 32 meilleurs équipes nationales (on se classera 23ème au sortir des poules de 8.).

Aussi, lors de la saison 1973/74, le club Souletin se retrouve en Groupe B… Pour une descente en 2ème Division……

Pas pour longtemps…. Car s’appuyant sur ce qui a toujours été sa force : La Formation, Mauléon voit ses Juniors Reichel parvenir en Finale du Championnat de France de leur catégorie.

Aussi, en s’appuyant sur cette génération et après une ½ finale de 2ème Division en (1975/76) perdu contre, le futur Champion Rodez (19 à 6) Mauléon retrouve la 1ère Division, Groupe B.
Pour cela Mauléon élimina le TUC 15 à 6 en 16ème, Pézenas 42 à 12 en 8ème & le Stade clermontois en Quart 19 à 7.

Va suivre 10 saisons d’affilées en 1ère Division dont une en Groupe A et 9 en Groupe B pour 5 participations aux phases finales de Groupe B (trois 8ème et deux 16ème).

Ainsi, dans l’ordre :

1976/1977 : Mauléon termine 5ème derrière Chambéry, Auch, Lavelanet & Grenoble mais devant Nîmes, Castets & Tarascon. Mauléon ne perdra qu’une fois à domicile (15 à 24 devant Nîmes) et l’emportera à Castelsarrasin 16 à 18…. A noter un 63 à 12 pour les Souletins (chez eux) contre Tarascon.

1977/78 : Mauléon termine 2ème derrière Pau (qui participera (lui) aux 16ème de finale du Championnat de 1ère Division (éliminé par Lourdes 39 à 10)).
Cette place lui permet de jouer la saison suivante ne Groupe A.
Pour cela Mauléon gagna à domicile Périgueux (19 à 6), Nîmes (4 à 0), Mimizan (21 à 6), Bergerac (13 à 7), Lannemezan (21 à 0) & Langon (31 à 3). Seule la Section Paloise l'emporte à "Marius Rodrigo" (3 à 6).
A l’extérieur, Mauléon gagnera 2 fois (à Langon (6 à 12) et à Lannemezan (3 à 11)).

La saison au plus haut niveau (Groupe A) ne dura qu’un an (1978/79).
Mauléon y affronta Romans, Brive, Bourg en Bresse, l’USAP, Montferrand (le dernier finaliste), Avignon, Montauban, Carcassonne & le RCF.
Le SAM n'obtient qu'une seule victoire sur toute la saison (12 à 9) contre Montauban …. Pour 17 défaites dont un 62 à 4 à Brive et un 0 à 33 à domicile contre Romans ou encore (toujours à domicile) un 6 à 38 contre l’USAP.

Redescendu en Groupe B (1979/80) (mais toujours en 1ère Division), Mauléon (dans une poule régionale  avec Tyrosse, Mont de Marsan, Aire/Adour, Beaumont, Peyrehorade, Orthez, Lavelanet, St Foy & St Girons) se refait une santé à ce niveau en renouant avec la victoire (11 matchs remportés sur 18 joués), ce qui lui permet de terminer 2ème derrière Tyrosse.

Pourtant Mauléon perd 2 fois à domicile (15 à 18.) contre Lavelanet & (13 à 15) contre Orthez…. Mais les Basques de la Soule sauront exporter leur savoir faire et leur courage pour décrocher un nul (6 à 6 à Peyrehorade) et 4 victoires (6 à 10) à Mont de Marsan, (3 à 6) à Orthez, (0 à 6) à St girons & (15 à 16) à St Foy la Grande.

Hélas, la formule du Championnat a changé et ce ne sont plus les 2 premiers de poule qui montent en Groupe A.
Une phase finale propre au Groupe B est mis en place et ce ne sont que les demi-finaliste qui montent à l’étage suprême (cette saison là Angoulême (finaliste), Nîmes, Chambéry et Albi).
Mauléon sera éliminé en 8ème par le futur champion, Chambéry (23 à 7) après avoir battu Le Creusot (27 à 21) en 16ème de finale.

Reparti en Groupe B (1980/81), Mauléon terminera 4ème de sa poule derrière Mont de Marsan, Aire/Adour & Tyrosse. Mais devant Orthez, Hagetmau, Peyrehorade, Vic en Bigorre, Beaumont & Soustons.
Les Souletins connaîtrons 2 défaites à domicile (Aire/Adour (3 à 9) & Mont de Marsan (16 à 23), pour 2 victoires à l’extérieure (9 à 13) à Soustons & (13 à 25) à Vic en Bigorre, mais aussi 2 matchs nuls chez des adversaires (6 à 6) à Aire/Adour & (4 à 4) à Peyrehorade.
Qualifié pour les 16ème, Mauléon sera battu par Cahors (23 à 20).

La saison suivante (1981/82), Mauléon termine 3ème derrière Hagetmau & aire, mais devant Condom, Peyrehorade, SJDL, Orthez, Salles, LA Teste & Saint Lary.
Invaincu à domicile, Mauléon gagnera 3 fois à l’extérieur (10 à 11) à SJDL, (6 à 15) à Saint Lary & (0 à 14) à La Teste.
Qualifié pour les 16ème, Mauléon se « débarrassera » de Carmaux 18 à 9.
En 8ème, les Souletins rencontrèrent un adversaire connu : Aire/Adour qui avait fini juste devant eux (2ème) en poule.
D’ailleurs, lors de ces rencontres, Aire l’avait emporté chez lui 16 à 0… et Mauléon en avait fait de même 22 à 9 à "Marius Rodrigo"….
Malheureusement, sur 2 matchs (les 8ème étaient joués en Aller/Retour) c’est Aire qui continua son « petit bonhomme de chemin » jusqu’au titre de Groupe B, remporté contre Bourgoin 16 à 15…..En effet, à l’aller Aire gagnera 11 à 3 et au retour Mauléon l’emportera 15 à 13… soit 24 à 18 sur l’ensemble des 2 matchs pour les Aturins.

Aussi, Mauléon repart en Groupe B (1982/83) pour une 5ème place derrière Hagetmau, SJDL, Foix & Orthez mais devant Colomiers, Rieumes, Vic en Bigorre, Beaumont & Peyrehorade.
2 équipes viendront gagner à Mauléon : SJDL (3 à 11) & Orthez (9 à 13).Mauléon l’emportant à Beaumont (9 à 10) et décrochant un match nul à Vic en Bigorre (10 à 10).
Qualifié en 16ème Mauléon sera battu par le Stade clermontois (32 à 11).

La saison suivante (1983/84) Mauléon terminera aussi 5ème derrière Blagnac, SJDL, Colomiers, St Gaudens et devant Orthez, Vic en Bigorre & Rieumes.
Qualifié pour les 16ème, ils sortiront Périgueux (20 à 6) ce qui leur permettra de disputer un 8ème de finale sur 2 matchs contre Valence qui remportera les 2 rencontres (13 à 6 & 15 à 6).
Les Drômois, ne furent éliminés qu’en demi-finale (par Le Creusot futur Finaliste (15 à 12) ce qui leur permis de monter en Groupe A… dans la poule du BS (Valence fut « corrigé » par le BS cette saison là 71 à 0 en finale du Challenge de l'Espérance (voir « souvenir souvenirs »)).

Hélas Pour Mauléon, ce sera le dernier match de phase finale de Groupe B….mettant fin à une série de 5 qualifications d’affilées….

En 1984/85, Mauléon terminera 7ème derrière Lavelanet, Auch, Marmande, St Gaudens, Condom, Coarraze-Nay mais devant SJDL, St Médard & Langon avec 7 victoires & 11 défaites.

Et en 1985/86, en terminant 9ème Mauléon redescend en 2ème Division suite à une saison difficiles (5 victoires, 2 nuls & 11  défaites) dans une poule composée de St Gaudens, Rodez, Auch, SJDL, Aire/Adour, Colomiers, Cahors, condom & Coarraze-Nay (qui en terminant 10ème accompagne Mauléon à l’étage en dessous).

Cette descente met fin à 10 ans d'affilé à ce niveau pour le SAM....

Chose curieuse, durant les périodes fastes du club Souletain (1969/74 et 1977/86) il ne croisa pas la route du Boucau Stade, qui lui aussi, joua de (1971 à 1991) au plus haut niveau.

En 2ème division, Mauléon va remporter 2 Challenges de l’Essor en 1988 & 1989.

En 1993, ses Juniors Pliponeau sont Finaliste battu par les voisins de Lembeye dans le « vénérable » stade de la Croix du Prince à Pau.

Puis en 1997, les Juniors Balandrades sont Champion de France en battant Rivesaltes/Le Barcarès 21 à 7. Dans ce groupe notons la présence d’Ilharreguy (demi de mêlée qui joua à Toulouse, Strasbourg, St Nazaire) et d’Arrayet (ouvreur (qui est à Mont de Marsan et qui joua aussi à Domont)).

L’année suivante, 1998 s’appuyant sur ce groupe de juniors, Mauléon atteint les 8ème de finale de 2ème Division (éliminé par le BTS 18 à 11) mais remporte un match de barrage pour revenir en Nationale 1, 12 ans après l’avoir quitté.

En effet, dans le rugbyrama de la saison 1999, on ne retrouve pas moins de 6 juniors Champion de France Balandrade dans le groupe senior (Alvarez, Etchegoyen, Urruty, Arrayet, Eyharts & Sagaspe.. Et au fils des saisons les Etchegarray, Jasa rejoindront également l’équipe première).

" />[/quote]
Equipe première du SAM saison 1999

Cela permettra à Mauléon de se maintenir 4 saisons en Nationale 1 (de 1999 à 2002).
En 1999, dans une poule composée de Blagnac, Garazi, St Girons, Albi, Tarbes, Baïgorry, Peyrehorade, Lourdes, Oloron, Bagnères et le BTS.
Mauléon se maintien en venant gagner à l’Intercomunal de Tarnos dans une rencontre où l’arbitrage « partisan » de Monsieur Rebollal est toujours dans les esprits de certains supporters du BTS….. Wink

En 2000, en terminant 11ème et dernier, Mauléon d’une poule composé de Sarlat, Oloron, Bergerac, Fumel, Oloron, Albi, Limoges, Lormont, Malemort, Angoulême & Mazamet.
Mais la refonte du Championnat de France (avec la création de la Promotion Nationale) sauve tous les relégués potentiels de Nationale 1.

En 2001, Mauléon termine 7ème (et se maintien) d’une poule où ils rencontrèrent Lourdes, SJDL, Villefranche de Lauragais, Montréjeau, St Girons, Bagnères, Garazi, Baigorry, Coarraze-Nay & Miélan. Notons, au passage qu’un ancien Boucalais (Yannick Carasco (3ème ligne et/ou Talonneur)) avait rejoint Mauléon cette année là.

En 2002, la Nationale 1 change de nom pour prendre celui de Fédérale 1. Mauléon se trouve dans une poule difficile : Blagnac, Balma, Villefranche de Lauragais, Lombez, Fleurance, Oloron, Bagnères, Garazi, Peyrehorade, Fumel, Angoulême, Graulhet et Sarlat. En terminant dernier (14ème avec 39 points) Mauléon redescend à la fin de la saison en 2ème Division….

En 2003, Mauléon réussit le tour de force de remonter dans la foulé en ne restant qu’une saison à l’étage en dessous.

Aussi, en 2004, on retrouve à nouveau les Souletin en Fédérale 1 dans une poule composée de St Paul lès Dax, Marmade, SJDL, Blagnac Fleurance, La teste, Lavelanet, Lombez, Morlaàs, FTT & St Sever.
Mieux, Mauléon se classe  6ème et se qualifie pour les 16ème de finale contre le voisin et « ennemi »d’Oloron. Hélas, dans ce match au sommet les Béarnais dominent les Basque 14 à 9.

" />
Equipe première du SAM 2004


Cette même année (2004), Mauléon remporte un nouveau titre de champion de France Balandrade contre Bièvre/Izeaux/Brezins : 23 à 13 à Villeuneuve les Béziers.
De ce groupe Sola, Guiresse, Arbues, Lopez Sébastien, Landarabilco, Goyheneix, Bidart, Perez, jouent en première actuellement.

En 2005, en terminant 10ème Mauléon redescend en 2ème Division.
En effet, dans une poule composée de Colomiers, Gaillac, SJDL, Graulhet, La Teste, Gourdon, Millau, Marmande Lourdes, Isle Jourdain & Mazamet, Mauléon termine ex aequo avec Millau Marmande et Lourdes (9 victoires et 13 défaites chacun pour un total de 40 points. Hélas un GA négatif sera fatidique aux Souletins….

S’appuyant sur le groupe Champion de France Balandrade 2 ans au paravent Mauléon termine (en cette saison 2006) 1er de sa poule (devançant Aire/Adour & Hagetmau) et remonte immédiatement.
Cette saison là le SAM sera éliminé en 8ème de finale par Hagetmau (18 à 12) après avoir battu Castanet (25 à 8.) en 16ème de Finale.

Toujours en 2006, Mauléon devient Champion de France Reichel B en battant St Savin à Servian 14 à 8.
De l’équipe Championne de France, Perez, Goyheinex, Lopez Sébastien, Arbues, Paris,  Bidart, Sola jouent actuellement en équipe première.

Et comme une joie n’arrive jamais seule, Mauléon remporte également (cette année là) le titre de Champion de France en Cadets Teulière en dominant Millas à servian (en levé de rideau des Reichel B) 26 à 14 avec 2 essais de Camille Lopez.

Mieux en 2007, Mauléon est à nouveau Champion de France Balandrade en dominant Saint Jean en Royans à Carcassonne 34 à 7.
De ce goupe, champion de France,  Duhatz &  Lopez Camille joue en équipe première actuellement.

Et (toujours en 2007) les Reichel B de Mauléon sont battus en finale par Saint Savin (qui prend sa revanche de la saison dernière) 26 à 24 à Bédarrieux.
De l’équipe titulaire finaliste, Cazenave, Dunate, Bidart, Perez, Arbues, Guiresse jouent actuellement en première.

La première, elle se « grille » au jeu des Play Down en terminant 5ème sur 6 de sa poule de Descente…. Alors que lors de la 1ère phase, Mauléon termina 7ème sur 8…

Mais au vue de ses résultats au niveau des jeunes (et quels résultats) et de sa gestion financière parfaite, la Fédération Française maintien Mauléon au plus haut niveau amateur.... Ce qui n'est que justice.

N'oublions pas que Mauléon en 4 ans c'est en Juniors : 2 Titres de Champion de France Balandrades, 1 Titre de Champion de France Reichel B & une Finale Reichel B.
Et 1 Titre de champion de France Cadets (en Teulière).... soit 4 Titres de Champion de France et 1 Finale au niveau des jeunes........

En 2008, Mauléon se qualifie pour les Phases Finales des PlayDown et sera éliminé en 8ème de Finale par Lourdes (le futur Champion) 30 à 9.
En Playdown, Mauléon sortira 2ème de sa poile derrière châteaurenard mais devant Poitiers et Nafarroa.

En 2009, Mauléon termine 6ème de sa poule à 3 points du Jean Prat mais se qualifie pour les Phases Finales des PlayDown en terminant 2ème de sa poule derrière Nice mais devant le Boucau-Tarnos-Stade. Durant cette 2ème Phase, le SAM et le BTS gagneront chacun à domicile. Dans les Rangs des Souletains un certains Camille Lopez brillait. Il s'envola ensuite pour le monde Pro (UBB, Usap & Clermont) et connu plusieurs fois l'Equipe de France.
En Play-Down Mauléon sera éliminé en 1/4 de Finale par Nice (le futur Finaliste) 51 à 57 après avoir dominé Morlaàs en 8ème 25 à 17.

En 2010, Finale chpt de France Reichel B

En 2011,Champion de france
Reichel B Challenge Christian BELASCAIN

En 2012,

En 2013,

En 2014,

En 2015,

En 2016, Finaliste Balandrades
Finaliste F1B



avatar
Wil Fer

Messages : 10456
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum