Historique Le Bugue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Historique Le Bugue

Message par Wil Fer le Dim 28 Fév - 16:36

" />

Un peu d' histoire .....

Le club de rugby du Bugue est le plus ancien club de village du Périgord.
Dans le sillage du CA périgourdin fondé en 1892, le Bugue Athlétique Club apparaît ainsi sur les bords de la Vézère dès 1902.

Comme dans beaucoup de village, le rugby est fédérateur, aussi, c’est autour de générations, parfois talentueuses, que le Club Athlétique Buguois, s’est construit.
Si les plus anciens vous parleront des années 20 & 60 (étiqueté comme périodes fastes par certains d’entre eux), la première « grande » aventure de ce club remonte aux années 90.

En effet, grâce à un groupe de minimes des années 75-80 (Champion de France minime à Arras) ce club s’engage sur les chemins de la gloire menant de l’honneur à la 2ème division.
Ce fut d’abord l’année mythique de 1996 où à Agen au Stade "Armendie", Le Bugue décroche le titre de champion Honneur de Périgord-Agenais.
La légende dit que porté par « 10 000 supporters », le Bugue renporta la victoire et ainsi monta en 3ème division (en jouant au passage un 16ème de finale du championnat de France Honneur).

Ainsi, surfant sur cette dynamique, Le Bugue monte par la suite en 2ème division, ce qui semble assez incroyable pour un village de 2 800 habitants….

Il faut préciser que les dirigeants ont su, au bon moment, faire appel à des joueurs d’ailleurs, plus qualifiés comme Antoine Vasquez, originaire d’Agen qui fit les beaux jours de Limoges et de Villeneuve/Lot en Groupe A.
Maître à jouer, canonnier hors pair, il dirigea cette équipe de mains de maître pour lui permettre de se stabiliser en 2ème division…..
Mais comme toutes les bonnes générations, quand elles se font vieillissantes et qu’elles ne sont pas remplacées, le maintient est difficile et la descente souvent inéluctable.

Aussi, en quelques saisons, Le Bugue redescend pour retrouver la division Honneur lors de la saison 2004/2005....

Mais ne dit-on pas que l’histoire est un éternel recommencement…..

Aussi, reconstruisant une équipe compétitive (grâce à de nombreux renforts) Le Bugue va permettre à l’histoire de ce rejouer une 2ème fois…..

Revenant sur les terres qui l’on consacré, le 30 avril 2006, ce club dispute, à nouveau, à Agen, une finale Honneur dans le stade d'Armendie.
Il y décroche, encore un titre de Champion Honneur (22 à 5 contre Tournon) et retrouve de nouveau la Fédérale 3, division qu'il avait fraîchement quitté l’année passé…..

Ainsi, LA deuxième aventure peut commencer !!!!!!!

Car lancé comme un « bolide » Wink ….. Le Bugue ne s’arrête pas là.

Toujours dirigé de mains de maître par Antoine Vasquez (à près de 43 ans) ce groupe construit autour de Fisher (ancien pro de Bourgoin (une tour de contrôle de 2.08 mètres)), n’en fini plus de gagner.
En effet, en cette saison 2007, Le Bugue termine 1er de sa poule ce qui lui ouvre les portes de la Fédérale 2.
Cette saison exemplaire, se termine en apothéose avec le titre suprême de Champion de France de Fédérale 3, gagné contre Villeneuve de Marsan 21 à 16 après avoir éliminé Hendaye, Meyzieu, Pézenas, Thuir & Mugron.

Mais ce n’est pas tout, la saison suivante, 2008, sur sa lancé, Le Bugue ne connaît que 5 défaites lors de la phase qualificative et termine, à nouveau, 1er de sa poule ce qui lui permet de monter (encore) directement en ...... Fédérale 1 (niveau qu’il n’avait jamais atteint jusque là) après un mano à mano avec Gourdon.
Son élimination en ¼ de Finale par Carcassonne (futur Champion) 49 à 6, ne sera qu’un accident, l’essentiel étant là : Le Bugue atteint le plus haut niveau amateur.

Pour terminer cette présentation, je ne me retiens pas de vous parler d’un des anciens stade du Bugue : « le vélodrome de la Piste » où les coriaces "supporters" d’Al Bugua se réunissaient afin d’encourager leurs champions.

Nous qui avons notre stade « Fétiche » de Piquessary ce qui nous permet apprécier à sa juste valeur les anecdotes sur les enceintes sportives dites "particulières"….

En effet, voilà ce que l’on peut lire au sujet de ce stade quand on effectue quelques recherches :
« le terrain du vélodrome avait des aspects pittoresques. Les trois châtaigniers, plantés sur son aire, gênaient dangereusement, mais le propriétaire ne voulut pas les couper. Les plaquages se réalisaient fréquemment sur les "écores" épineuses et le porteur du ballon s’arrangeait pour faire le tour des arbres, afin d’échapper à son poursuivant… ».

Ce qui comme moi, pensent que certains stades ont une âme…. Apprécieront. Wink
avatar
Wil Fer

Messages : 10673
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum