Si Piquessary m'était raconté.....

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

PIQUESSARY..... le temple du Rugby Français

Message par Wil Fer le Mar 8 Juil - 11:12

Piquessarry, stade de légende qui a vu une multitude d'exploits de nos vaillants forgerons !!!!! Laughing Laughing
Vous qui avez connus (ou entendés parler) de ce merveilleux Stade, racontez vos annecdotes, vos souvenirs afin de faire revivre un légende.
A vos plumes (pardon....à vos claviers) Smile
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par trenchtown le Mar 8 Juil - 12:27

De mon coté j'étais trop jeune je n'ai pas eu la chance de connaitre, de voir les plus grosses équipes venir se casser les dents à pique. Mon année de naissance devant correspondre a kelkes années pret à la descente du club et au changement de stade entre pique et l'inter. En tout cas en voyant les diverses photos de l'époke et surtout celle kan tu rentres ds le siege du BTS sur la gauche me fait regretter de ne pas avoir connu ça au moins une fois. Malheureusement je crains également de ne jamais voir un stade aussi plein que ce soit a pique ou a l'inter... c comme ça
avatar
trenchtown

Messages : 931
Date d'inscription : 06/07/2008
Localisation : Boucau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mar 8 Juil - 13:16

Oui, je comprends.......
Certain lundi, je passais mes après-midi à la place de l'apollo. Il y avait là d'anciennes gloires qui, tout en jouant à la pétanque, refaisaient le match du dimache.
Ils me parlais souvent du Pique d'avant, de celui de Germain Calbète, de Manolo Perez, de Desarménien (l'un des plus grand entaîneur du club décédé dans les années 70 à Voiron (crise cardiaque dans le vestiaire suite à une défaite injuste (volé???)).
Mon cerveau pétillait quand ils me parlaient de l'équipe de 1970 (l'année de ma naissance) et des matchs menant à la finale perdue contre rodez à castres (mon père et mon grand-père y étaient (les veinards)).
Pique c'était tout cela...... c'était le passé au présent.
C'était la fierté d'une ville communiste qui tel un peuple assiégé repoussé l'envahisseur "rémunéré" pour jouer au rugby (hé oui ça existait à l'époque).
Pique c'était la transmission du père au fils, de la mère à la fille, criant, encourageant derrière ces mains courantes en bêton et peintes en blancs.
Pique.... tu tendais le bras et tu touchais le talonneur sur les touches.....
Pique... tu voyais ces joueurs, vétus de noir, portant le deuil de leurs adversaires, fendre la foule côté "gradin" (de l'autre côté de la tribune en bois) sous les grands arbres.
Il y avait là tous les syndicalistes des usines de l'embouchure de l'adour, qui avaient pris le relais de ceux des forges....... Ils rappelaient à nos glorieux joueurs que vaincre sans combattre n'était pas acceptable........
A le Combat à pique......il y en a eu des parties de manivelles, de coups de points de pieds (même des brins d'herbes mangées par les piliers adverses (le pourquoi du terrain pelé dit la légende)).
Alors oui, j'ai eu cette immence joie de grandir avec ce Stade.
D'ailleurs quand je reviens au boucau (2 ou 3 fois/an), je passe toujours lui dire un petit bonjour.
Je reste là silencieux et je revois ces visages, j'entend ces cris, j'apperçois cette foule, je repense à ces exploits, à certains matchs épiques....... et dans épique..... il y a PIQUE.
Voilà, si j'ai le temps (mais je le trouverai) je parlerai de certains de ces matchs qui ont "accompagnés et permis à mon enfance de grandir".


Dernière édition par supermerlu le Lun 11 Aoû - 14:07, édité 1 fois
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par BLACK64 le Mar 8 Juil - 18:44

j 'en ai des frissons cher supermerlu..moi aussi j ai connu tout jeune l 'ambiance de pique..des images encore plein la tete...
( désolé , en ce moment étant pris par le temps..je ne peux m étaler sur tout mes souvenirs d 'enfance..mais promis lors de mes congés tout proches..je prendrais ma plume pour narrer tout cela)

BLACK64

Messages : 223
Date d'inscription : 05/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mer 9 Juil - 8:58

Nous attendons cela avec impatience Smile Smile
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par mariebts le Mer 9 Juil - 10:24

Malgré mon jeune âge je peux en raconter une qui m'a marquée peut-être parce que je n'ai pas eu la chance de connaître la génération Gaye, Yanci,...

Avant d'être supportrice du BTS (même si par le sang je l'ai toujours plus ou moins été) j'étais surtout une grande supportrice du BOPB (ben oui on ne peut pas être parfais). Lors d'un match à Biarritz j'ai eu la chance d'entamer une longue conversation rugbystique avec un ancien du BOPB. Et lorsque j'ai évoqué le fait que j'étais boucalaise il a presque sauté au plafond avec un haut le cœur : "ha le boucau-stade, piquessary, gaye, yanci,..."

De la façon dont il me décrivait tout ça, j'avais vraiment l'impression qu'il vénérait le BS "les dieux du rugby" m'a-t-il dit. Ce n'est pas les parisiens ni les toulousains ou les bayonnais qu'ils craignaient, c'était vraiment les boucalais.

J'ai trouvé ça vraiment géniale et ça m'a fait réaliser l'importance et la riche histoire de ce club si cher à mon cœur.
avatar
mariebts

Messages : 668
Date d'inscription : 05/07/2008
Age : 30
Localisation : D'après vous ???

Voir le profil de l'utilisateur http://mariebts.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mer 9 Juil - 10:44

Lorsque j'étais arbitre en Ile de France et qu'on m'envoyer diriger une rencontre aux 4 coins de la France (clermont, La rochelle, nevers, armentières, mulhouse, strasbourg, nancy, la voulte, montélimar, dijon, tours, ........) j'ai toujours rencontré des dirigeants qui avaient le même discours que cet ancien du BO dont tu parle marie "le BS, Piquessary" et surtout 2 noms revenaient très souvents "vos fameux piliers, Yanci & Gaye".
Pour la petite annecdote, dans les années 90 (avant que je ne quitte la côte basque, j'ai eu la chance d'être nommé JdTouche au BO pour un BO/Romans en 1ère div.
Lors du repas d'avant match, je discute avec un dirigeant de Romans qui me dit "ha le Boucau, vous avez toujours vos 2 grands piliers. ..comment ils s'appelaient déjà..... ha oui, Yanci et Gaye !!!".

A chaque fois ces paroles et cette reconnaissance du monde du rugby m'a rempli de fierté.
Cela démontre que les grands clubs (même s'il ne sont plus dans le le plus haut niveau (he oui on y a été quelques fois dans les années 81/84 avec des 16èmes de finale (d'ailleurs je crois (il faudra que je regarde mes archives..) qu'en 1981 on été sortie 9ème club de france (éliminé en 16ème par Brive 15 à 12 sur un drop à la 80ème minute...(mais je m'égare!!!)).
Donc cela démontre que les grands clubs ne meurent jamais........ grâce à tous les joueurs qui ont porté fierement le maillot... ils sont immortels !!!!


Dernière édition par supermerlu le Sam 12 Juil - 12:53, édité 2 fois
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par trenchtown le Mer 9 Juil - 11:49

C vrai kil y a eu de belles choses de dites sur le BS, c dommage ke lon parle de ns unikement au passé maintenant mais il y a un tel monde ki ns sépare maintenant entre l'élite et notre rang actuel.
avatar
trenchtown

Messages : 931
Date d'inscription : 06/07/2008
Localisation : Boucau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par mariebts le Mer 9 Juil - 11:53

La mentalité du BTS a énormément changée ces derniers temps. L'ambiance n'est plus comme avant on ne retrouve plus cette fratrie et cette fierté pour le club. Même certains joueurs je pense ne réalise pas l'importance de ce club.

C'est dommage tout ça se perd petit à petit Crying or Very sad
avatar
mariebts

Messages : 668
Date d'inscription : 05/07/2008
Age : 30
Localisation : D'après vous ???

Voir le profil de l'utilisateur http://mariebts.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par trenchtown le Mer 9 Juil - 12:05

Yen auraient des choses à dire pourtant mais bon je garde tout cela pour plus tard mais c vrai qu'entre les choses ke j'ai vu ou entendu ya de koi faire des bons de 20 metres parfois. D'un autre coté je pense ke c pareil ds les autres clubs c comme ça.
avatar
trenchtown

Messages : 931
Date d'inscription : 06/07/2008
Localisation : Boucau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mer 9 Juil - 12:50

En même temps..... ya pas que le rugby qui a changé !!!!!!

Personnellement je pense que c'est une question d'éducation et de mentalité.
Pour savoir où on va..... il faut savoir d'où on vient !!!!
Nos joueurs doivent prendre conscience que ce maillot noir a une histoire et que derrière ces 100 ans il y a des joueurs, des dirigeants, des bénévoles, des supporters qui ont fait ce club et qui le font encore.
La journée du centenaire était très émouvante ne ce sens, voir tous ces anciens (très anciens pour certains) être présent avec ces jeunes (très jeunes aussi pour d'autre) il y avait là comme une transmission (invisible) mais si importante netre les générations ..... (c'est mon avis).
Je sais que certains se foutent complétement du maillot qu'ils portent (on le voit hélas de plus en plus au niveau du rugby avec le professionnalisme)........ mais cela n'est (et c'est mon obtimisme qui parle ) pas irréversible.

Pour la petite histoire, en 1994, suite à la finale, le président de la commission de rugby du BTS (Dominique Arnaud (le cycliste)) avait fait un article sur le groupe de la 1ère dans l' "Allez les Noirs" intitulé : "Bleus de Coeur..... Noir de chauffe".
Il faut dire qu'entre 1992 et 1994, pas mal d'anciens de l'AB avaient passés l'Adour pour venir jouer au BTS.
De mémoire : 2 piliers, 1 2ème ligne 3 3ème ligne, une charnière, 1 centre, 1 ailier (tous titulaires indiscutables......... mais hélas parfois discutés (mais je m'égare..)).
Bref, pour avoir eu la chance de vivre cet aventure de l'intérieur (en faisant de déplacement avec l'équipe).
Je n'ai jamais connu des gas qui, n'ayant pas été formé à l'école de rugby du BTS, ont porté si fièrement le maillot noir.
Pour moi, il était les dignes successeurs guerriers de Pique.
Demander à José (qui a été leur entraineur) avec JP Champre, c'était un groupe exceptionnel avec un capitaine exceptionnel (Michel Lassalle (l'un des fils de l'ancien président (pardon de Monsieur Le Président Lassalle)).
Michel était le ciment parfait entre ces joueurs et ceux (nombreux) formés au BTS depuis les équipes de jeunes....... je me souviens de sortie de vestiaire, les gas en larmes, près à donner leur corps (non pour la science) mais pour le maillot noir et la victoire.
Oui, c'était un sacrés groupe (Pierrick peu en témoigner) et pourtant plus de 50% du groupe sénior était ....... des Bayonnais !!!!!
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Sam 12 Juil - 13:11

supermerlu a écrit: Desarménien (l'un des plus grand entaîneur du club décédé dans les années 70 à Voiron (crise cardiaque dans le vestiaire suite à une défaite injuste (volé???)).

Recherches faites, c'était lors de la saison 77-78, et une défaite à Voiron : 7 à 6 (ont les avaient torchés, à Pique 31 à 10).
Cette Saison là on se qualifie en 1/16ème de finale du Championnat de France, battu pas romans 24 à 3.

Le championnat de 1ère division était composé de 80 clubs répartis en 2 groupes de 40 clubs (A & B).
Chaque groupe comportait 5 poule de 8 clubs (La fameuse poule de 8 !!!).
Le groupe A qualifié 25 clubs et le groupe B seulement .....7 (dont le BS qui était dans la poule 9).
Du groupe B se sont qualifiés : Mont de Marsan, Pau, St Jean de Luz, LE Boucau Stade, Avignon, RCF & Thuir)

Pour souvenir il y avait dans la poule 9 : Avignon, Lombez-Samatan, Grenoble, Voiron, St Claude, Coarraze-Nay, Pamiers et le BS.... que de Kms parcourus !!!!!!
Notre club restrera invaincu à Pique durant toute la saison (31-10 Avignon, 4-3 LS, 19-13 Grenoble, 31-12 Voiron, 54-7 St Claude, 32-3 Pamiers et.... 80-4 Coarraze Nay).
Le BS gagnera à Grenoble (21-15), à St Claude (35-11), à Coarraze Nay (14-12) et à Pamiers (13-12).
On aura que 3 défaites en poule (26-6 à Avignon, 9-0 à LS & donc 7-6 à Voiron) et une 4ème en 1/16ème. Un beau parcourt.......terminé trop tôt.
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mar 12 Aoû - 19:11

Piquessary, c’est d’abord un nom……. Et un nom qui sonne bien !!!!
Quatre syllabes, harmonieuses, qui forment un beau nom.
Piquessary, c’est aussi un diminutif : « Pique »……qui a de la gueule !!!!
D’ailleurs, on ne dit pas à Biarritz « je vais à « aguil’ » », ou à Bayonne « on joue à « st lé ou à Jeandauge ». De même on ne parle pas de « jeanbé » au Stade Français ou de « mich » à l’ASM…….
Mais au Boucau (ou à Tarnos) on annonçait, avec fierté, « dimanche je monte à PIQUE »…..car il fallait se la gagner son arrivée sur le plateau.

Pour ma part, mon chemin était toujours le même : depuis la rue Raoul Bramarie, via la place Sémard (celle de la gare) et j’embrayais par la côte du Pitarré, mollets en feu pour une longue ligne droite et un léger faux plat.
Je passais devant un christ sur sa croix (en bois) sur ma droite à l’aller (qui recevait mes prières) et sur ma gauche au retour (pour prendre mes doléances).
Il fallait éviter les voitures, suivre les grandes foulées de mon père, dire « bonjour » par ci, « salut » par là … bref…… Pique c’était du sport !!!!

A chaque fois, c’était aussi un émerveillement……. Avec mes yeux de gosse je voyais arriver de chaque route, de chaque chemin, de chaque maison, une foule continue et consistante, qui comme moi, allait à Pique voir jouer les Noirs !!!!!!

D’ailleurs si je devais évoquer mes premiers souvenirs de Pique, je ne parlerai pas de rugby mais…….de jambes, de jambes et encore de jambes.
Que ce soit pour faire la queue et entrer dans le stade (les messieurs avec les bérets et les brassards m’intriguais beaucoup), ou pour prendre ma place, côté « pelouse » (là où il y a aujourd’hui la salle de réception et le Dojo), je ne voyais que des jambes et des gens qui s’affairaient rapidement de tous côtés.
En fait, pour moi, au début, Pique c’était comme une ruche sans ordre et sans harmonie où les retardataires couraient pour trouver une place…..

Pour mon premier souvenir, je dois avoir 6 ou 7 ans et, de là où je suis...(à droite de la tribune (quand on regarde vers le terrain), à côté du grillage de séparation. En fait, mon périmètre est définie par les mains courantes en ciment blanches (quand j’arrive à me faufiler jusqu’à elles et voir se qui se passe de l’autre côté), le haut des marches de l’entrée de la pelouse, les longs sapins qui séparent cette partie du stade du fronton et le mûr derrière l’en-but).... de là où je suis, donc, je suis attiré par un grand arbre au coin à droite (où à chaque mi-temps des messieurs vont se soulager (vont pisser pour ceux qui aurait l’esprit mal placé)) et je n’aperçois, que très rarement l’air de jeu.
D’ailleurs, je ne suis pas attiré par les mecs, en shorts, qui gesticulent pour attraper une grosse « olive » mais plutôt émerveiller par l’atmosphère, par l’ambiance, par la tension qui est palpable autour des mains-courantes blanches.

Mon attention est aussi attirée par les cris. Car à Pique ça criait……. Pardon……..ça GUEULLAIT !!!!!
Et « encul…… » par ci, et « Connard » par là…… « Des ALLEZ LES NOIRS » souvent ....bref un beau bordel où un gosse aimait par dessus tout aller ……..
Sur le terrain (vous noterai que je n’ai pas écrit « sur la pelouse »…..), sur le terrain (pelé) une équipe est habillée en noirs et semble avoir les faveurs du public puisque chaque fois que ça crie, que ça hurle, l’olive est dans les bras d’un mec en noir !!!!! (Enfin, il me semble car je n’ai pas encore la synchronisation et les réflexes assez rapide pour vérifier si « cris = joueurs en noir »).

Bref, je dois avouer, qu’à l’époque, je ne comprennais rien à ce qui se passe devant moi…..
En fait j’attendais, avec impatience, les seuls moments où les joueurs se regroupaient, noués, liés, genre « grande messe » pour, semble-t-il, disputer le ballon.
On ne voyait pas leur têtes mais ces grappes de joueurs m’intriguaient au plus haut point (j’avais à l’époque mon explication…… mais je préfère la taire de peur de passer pour un imbécile).
J’appris plus tard que ce que j’aimais par-dessus tout s’appelait des « mêlées ordonnées » !!!!
D’ailleurs, il n’y avait pas que moi qui attendait les mêlées puisque le public ne semblait pas être (lui aussi) insensible à ces phases de jeu !!!!!
Bref, « Pique » pour moi c’est des souvenirs d’enfances, des ambiances, des atmosphères et des mystères !!!!!!!!!

Mais me direz vous « pourquoi la dénomination Piquessary » ?????????
Quand on fait des recherches, on trouve souvent les mêmes sources pour une légende qui commence bien avant l’arriver de nos joueurs sur ce plateau.
On raconte que sous le règne de Louis XV (1748), un capitaine corsaire très actifs se nommait Piquessary (du Basque Piko-Sarri : le figuier dans les broussailles). Pour certains il était Basque……pour d’autres Portugais !!!!! Plusieurs sites, dont celui de la famille Duclos (du Boucau), nous raconte en détail l’histoire et les péripéties de ce combattant qui lorgnait vers la piraterie. En effet, cet illustre combattant n’hésitait pas à transgresser la Loi en allumant, du haut d’une colline proche de la mer (que l’on peut penser être la côte du Pitarré), des feux destinés à tromper les navires de passage. Ces derniers s’échouaient, alors, sur des lieux où le dit « Piquessary » les pillait.

De la Légende à la réalité, ce qui est certain c’est qu’un Bernard Piquessary, Notaire Royal de Bayonne a vraiment existé comme nous l’indique Jean-Pierre Cazeaux dans son ouvrage « Boucau & Tarnos : Mémoires en images ». L’auteur nous informe qu’il fut propriétaire en 1758 de « l’héritage de Péclère » nom que l’on donnait à la propriété au début du XVIII siècle et qui deviendra après plusieurs ventes « Piquessary ». Ses nombreux propriétaire se furent : Charles Detcherry de Saint-Forcet, Jean-Louis de La Framboisière, Bernard Piquessary, La famille Dovalle, Pierre Louis Gonzague Lobit et enfin l’amicale Boucalaise (qui deviendra par la suite le BS). Cette association sportive louait, depuis le 8 avril 1909, le terrain de Piquessary pour 225 francs/ans avec obligation de restituer une bande de 30 mètres (environ un petit tiers de la surface de jeu (des premiers jour de févriers au premiers jours d’avril de chaque année) pour une exploitation maraîchère et plus particulièrement la culture d’asperges).

Pour l’anecdote, lors d’un match télévisé (cela devait être pour la saison 78/79 ou 79/80) opposant le BS au BO, Roger Couderc expliqua, durant le match, les conditions de location et cette ancienne particularité de Piquessary. Aussi, quand un Biarrots trébuchât, il ne pu retenir « il a du buter sur une asperge ».
Il faut dire, que cette partie de terrain, énoncée plus haut (qui devait correspondre à l’en-but et aux 22 mètres situés devant les vestiaires de Pique) était très sablonneuse. Aussi, il n’était pas rare de voir les joueurs du BS tout faire pour obliger l’adversaire à y jouer et a y disputer des mêlées aussi longues que difficiles. N’ayant pas l’habitude de ces conditions de jeu les équipes adverses s’usaient et nos « forgerons » n’avait plus qu’à les cueillir……. Comme on ramasse les asperges !!!!!!

Ce n’est que le 25 novembre 1921 que le BS devint propriétaire pour une somme proche des 16 500 de nos anciens francs (16,50 millions d’anciens francs comme diraient nos arrières grand-mères !!!). Enfin le 9 janvier 1967, que le BS légua son terrain et ses installations à la ville du Boucau pour en assurer l’entretien, chose qu’il ne pouvait plus faire lui-même.
Alors Pourquoi Piquessary ????

Il faut croire que Mythe et réalité se sont croisées, transformées, au travers d’histoires et de comtes que l’on devait raconter aux enfants…..pour ne restitué qu’un récit qui garda une partie de sa légende. Est-ce en mémoire du dit pirate/corsaire et de ses méfaits ?????? Est-ce suite à la possession de Bernard Piquessarry, que la propriété changea de nom ??... Peut-être un peu des deux !!!!

Ce qui est certains, c’est que la légende refit surface et pris réellement corps au travers des exploits des joueurs du BS :
Les Forgerons de l’Adour allaient remplacés les Corsaires ;
Le pavillon noir des Pirates se transformant en un maillot noir portant le deuil des adversaires ;
Les naufrageurs qui allumaient des feux pour faire échouer les navires marchants s’étant transformé en une équipe de rugbyman qui coulaient les équipes adverses sur un terrain sablonneux pour mieux les dépouiller des 3 points en jeu !!!!!.............


Dernière édition par supermerlu le Lun 18 Aoû - 10:49, édité 3 fois
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mar 12 Aoû - 19:13

...........La légende sportive naquit il y a fort longtemps dans une période (comme dit la chanson) que les moins de « 100 ans » ne peuvent pas connaître au travers de 2 exploits sportifs :
L’un en 1923 et un match nul 0 à 0 contre le Stade Toulousain (surnommé la Vierge Rouge) qui était, à l’époque, un véritable Ogre du Rugby Français (il faut dire que ce club fut Champion de France en 1922 sans connaître la moindre défaite après avoir été finaliste en 1921).
L’autre fait d'arme se produisit lors de la saison 1928/29, où le Stade Français et sa constellation d’internationaux est venu mordre la poussière de Piquessary……

Alors oui, une légende était née et « les Noirs » (ce n’est qu’a partir de 1930 que ces couleurs furent officiellement celles du club (jusque là sur certaines photos le maillot était bleu foncé mais surtout les chaussettes et le drapeau du club était Rouge….. mais c’est une autre histoire)……), les noirs du Boucau ne purent plus être dissocier de ce « plateau balayé par les vents du sud venant par-dessus la montagne et d’Ouest soufflant de l’océan ; entouré de lauriers et de tilleuls ; sa tribune métallique ((pour l’anecdote, la première tribune de Pique (qui avait une contenance de 600 places) fut construite sur le modèle de celles de l’ancien stade de la Section Paloise, la Croix des Princes, par Mr Menjjuzan qui était aller sur place pour y prendre modèle)…. aux vieux banc de bois sentant la poussière ; l’herbe rare du terrain, quelques touffes véritables oasis au milieu du sable…… ses hommes en noir, sa foule colorée de bérets…noirs, accrochée jusqu’aux branches des arbres, nous ont marqués pour toujours » comme nous le rapporte Manuel Castiella dans son livre « Boucau sur Bayonne ».

D’ailleurs ne parle-til pas du « jardin enchanté de Piquessary » qui est « porteur d’images fortes, de chaleur, d’amitié, de parfaite communion…… où rare sont ceux qui vinrent dicter leur Loi à Pique » qui est pour lui « un mot magique » mais aussi « un symbole » qu'il résume dans cette superbe formule « Boucau a fait Piquessary et Piquessary a fait connaître le Boucau bien au-delà des limites du monde du rugby ».

Dans son livre M. Castiella, nous livre de truculentes anecdotes sur sa vie Boucalaise et pense qu’il n’est pas certains que l’on « ai situé en France la commune du Boucau s’il n’y avait pas eu Piquessary ». Il décrit notre stade avec ses mots à lui. Ce sont les mots du cœurs… ceux de la sincérité et il n’est nullement besoin d’en rajouter plus quand il aborde « le charme désuet de Piquessary ».

Mais Pique ce n’est pas que de la Prose où une certaines forme de littérature, c’est aussi une réalité…. Celle des chiffres :
De la saison 1970/71 à la saison 1986/87, le BS y disputa 126 rencontres en 1ère Division (groupe A ou B) pour 97 victoires, 5 nuls & 24 défaites.
J’ai volontairement choisi cette période car c’est elle que j’ai eu la chance de connaître mais aussi, car, après Guerre (la deuxième), ce fut la plus longue période ou le BS joua en 1ère division.
(Les puristes vous indiquerons qu’il faut rajouter la saison 1988/89, pour la dernière prestation dans le Groupe A et 1990/91 pour la dernière année consécutive en 1ère division mais en Groupe B soit de 1970/71 à 1990/91, 20 années au plus haut niveau !!!!!! (Voilà c’est fait….. merci pour eux !!!)).

Ainsi, Pique en Chiffre c’est 4 saisons extraordinaires :
D’abord la saison 1980/81 (en Groupe A de 1ère division) avec 9 victoires en 9 matchs donc INVAINCU avec 174 points marqués et 68 encaissés : Grenoble (18 à 12), Brive (12 à huit), Graulhet (6 à 0), Lourdes (3 à 0), Bègles (30 à 13), Bourg en Bresse (37 à 10), La Rochelle (33 à 16), Bagnères (15 à 9) & Chambéry (20 à 0) y ont mordus la poussière.

Puis les saisons 1972/73 & 1977/78 (en Groupe B, pour cette dernière) où le BS fut aussi INVAINCU : 7 matchs à la maison et 7 victoires.

Et enfin, la saison 1976/77 (toujours en Groupe B), où le BS resta invaincible avec sur 7 matchs : 6 victoires & 1 nul.

Par contre Pique, n’a (hélas) jamais empêché les défaites (cela eu été trop beau (on y jouerait peut-être encore……)).
Durant les saisons 1970/71, 1971/72, 1975/76, 1981/82, 1984/85 et 1986/87 (mais cette saison est à part car le BS n’y joua qu’un seul match (nous y viendrons plus loin)) le BS ne connu qu’1 seule défaite sur son plateau.
Une défaites sur 7 matchs en 1970/71, 1971/72 et 1975/76 ou sur 9 rencontres en 1981/82, 1984/85 ce n’est pas beaucoup me direz-vous ????
Malheureusement, cela pouvait être suffisant pour y laisser notre place en phase finale et regarder les autres sortir klaxons, drapeaux et cotillons !!!!!

Pour les saisons 1978/79, 1979/80, 1982/83, 1983/84 et 1985/1986 ce furent 2 défaites chaque saison qui sanctionnèrent les réceptions à Piquessary pour 9 rencontre en 1978/79, 1979/80, 1982/83 et 1985/86 et 7 rencontres en 1983/84.

En 1974/75 ce fut 3 défaites pour 4 victoires….

Mais, la saison la plus catastrophique fut celle de 1973/74 où sur 7 matchs à domicile, le BS n’en gagna aucun : 2 nuls (Lourdes 6 à 6 & Vichy 7 à 7) mais surtout 5 défaites (Dax 4 à 27, Montferrand 15 à 21, Narbonne, 13 à 16, BO 8 à 10 & Graulhet 10 à 21) soit aucunes rencontres disputés gagnées pour 63 points marqués mais surtout…… 118 encaissés !!!!
Jamais durant ces 17 ans, autant de points n’avaient été marqués dans l’en-but ou entre les perches de nos forgerons.

Ainsi, pour nos amis matheux……Pique ce fut sur les 17 saisons ou le BS joua en 1ère division :
- 77 % de victoires, 4 % de matchs nuls pour 19% de défaites….. Soit près de 8,10 matchs/10 non perdus !!!!!!!
- 2088 points inscrits pour 1242 points encaissés soit une moyenne de 16,57 points marqués pour 9,86 points encaissés.

Les saison les plus prolifiques : 1977/78 avec 251 points inscrits à Pique dont 5 matchs > à 30 points (avec un retentissant 80 à 4 contre Coarraze-Nay), puis 1976/77 avec 177 points, 1980/81 avec 174 points et 1979/80 avec 171 points de marqués!!!!!!!

Les saisons les plus perméables : 1973/74 avec 118 points encaissés, 1979/80 et 108 points puis 1978/79 et 105 points "arrachés" par nos adversaires.

D’ailleurs, pour la petite histoire, le dernier match officiel à Pique, en première division, en 1987, se solda par une victoire des « Noirs » mais une défaite du BS ….devant Bagnères !!!!!!
En effet, le club connaissant une saison difficile, il fut décidé de jouer cette rencontre à Pique pour essayer de retrouver une certaine magie synonyme de victoire…… car il fallait éviter une descente en Groupe B. Le BS recevant et ayant les mêmes couleurs que Bagnères, il était obligé de laisser aux visiteurs leurs couleurs d’origines (règlement oblige…… ce n’est plus le cas actuellement).

Il faut dire que depuis le dernier match de poule de la saison 1985/86, le BS avait décidé de jouer toutes ses rencontres à l’intercommunal (au grand désespoir de certains anciens……… qui, d'ailleurs, ne mirent jamais les pied à Tarnos (on ne quitte pas Pique comme ça !!!)).

Toujours est-il qu’après y avoir affronté Béziers, toutes les rencontres devaient se dérouler au Stade intercommunal….. Prélude à l’officialisation du BTS.

Mais voilà, de victoires en défaites, de bon début de saison en parcourt maladif, nos chers Noirs étaient près à basculer dans l’enfer du Groupe B et à quitter les 40 meilleurs équipes de France !!!!!

Vite, il fut décrété l’état d’urgence et c’est çà Pique que notre honneur allait être retrouvé !!!!!!!

Pour l’anecdote, à l’époque je n’étais pas encore officiellement dirigeant (je n’avais pas la majorité) mais je donnais un coup de main au club en distribuant les affiches des rencontres dominicales dans tous les commerces des communes du Boucau de Tarnos (en débordant sur St Bernard et un peu Bayonne (bref entre 1jour ½ et 2 jours de travail/ semaine quand on jouait à domicile))…..


[img][/img]
(Voici l'affiche du dernier match officiel, joué à Piquessary, en 1ère division)


Me voilà donc arrivé à l’Estival, place Sémard, au Boucau, pour apporter mon affiche (de couleur Jaune) et quel plaisir d’y croiser Henry Gaye.
« Tiens qu’est-ce que tu viens faire ici ? » me demande-t-il ; « j’apporte l’affiche pour le prochain match».
Henry Gaye, la prend délicatement et la montrant à l’assistance s’écrit avec une certaine fierté « Voilà, on joue à Pique......là on est sûr de gagner !!!! ».

Malheureusement, cette prophétie ne se réalisa pas……… où si, les Noirs de Bagnères l’emportèrent 15 à 9 contre les Blancs du Boucau !!!!

Pieds de nez à notre histoire, vengeance d’un stade mystique à ceux qui lui avaient tourné le dos,…….malédiction et tristesse…… les Bagnèrais d’Aguirre (qui étaient alors leur entraîneur) vinrent empocher 3 points ce qui leur permis de terminer dans les 3 premiers sans que personne de crie au scandale ou au vol……… ils avaient simplement été meilleurs que nous et avaient une superbe équipe avec Hueber, Dergalhi, Lagleyze, Dancla, Gourdon…..

Sinon à Pique, durant les années 1970/1987, il y a eu des matchs mémorables.
Citons de mémoire Lourdes (saison 1970/71), Cognac (saison 1975/76) et Narbonne (saison 1978/79), rencontres que je n’ai pas pu voir mais dont m’a toujours parlé étant gosse ;
Pour ma part, je me rappel des matchs contre Bagnères (saison 1979/80), Grenoble (saison 1980/81), Agen (saison 1981/82), Oloron (saison 1982/83), Lourdes & Toulouse (saison 1983/84), Agen, Dax & Oloron (saison 1984/85), Narbonne, Brive & Mont de Marsan (1985/86) tous soldés par des victoires !!!!!!

Si j’ai le temps je leurs consacrerai une « petite place » dans rubrique « souvenirs, souvenirs » et si j’y arrive je mettrai en ligne des articles de presse de ces années là, qui dorment dans quelques classeurs….(suite au prochain numéro).


Dernière édition par supermerlu le Ven 15 Aoû - 16:32, édité 4 fois
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par mariebts le Mar 12 Aoû - 19:37

Merci supermerlu pour tous ces souvenirs très bien racontés. Malheureusement je suis trop jeune et je n'ai pas eu la chance de connaitre tout ça.
J'avais aussi entendu parlé de ce corsaire Piko-Sarri on a sûrement dû aller sur le même site. Mon grand-père, qui est parti trop vite, m'a raconté quelques anecdotes du BS; C'était un grand supporter des noirs et un 100% boucalais. Ce club à vraiment une âme et une histoire très forte et c'est dommage de ne plus voir une telle ambiance au club.

Merci pour tout ça on attend la suite avec impatience Wink
avatar
mariebts

Messages : 668
Date d'inscription : 05/07/2008
Age : 30
Localisation : D'après vous ???

Voir le profil de l'utilisateur http://mariebts.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par trenchtown le Mer 13 Aoû - 0:11

cheers

Tres impressionnant, ça fait plaisir de voir autant de connaissances, de savoir sur le club.

Félicitations Supermerlu.

Comme quoi ce ne st pas tjs les + agés qui connaissent tout et qui peuvent raconter toutes les anecdotes Very Happy . Sincèrement Supermerlu je crois ke tu pourrais aisément écrire un livre sur le club.

Connaitre tant de choses et être capable de les raconter avec autant de précisions et de détails, peu de personnes peuvent s'en venter.

Bravo.
avatar
trenchtown

Messages : 931
Date d'inscription : 06/07/2008
Localisation : Boucau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par yepa yepa le Mer 13 Aoû - 8:12

Bravo pour cette belle naration qui nous replonge dans l'histoire du Club a sa grande époque. Merci.


Dernière édition par yepa yepa le Mer 13 Aoû - 16:21, édité 1 fois
avatar
yepa yepa

Messages : 200
Date d'inscription : 15/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par BLACK64 le Mer 13 Aoû - 14:15

encore une fois , je ressens quelques frissons lorsque je lis toutes ces lignes..j ai l impression de revivre ces fameux dimanches à pique..de mon coté , je prépare également quelques extraits sur mes souvenirs..

BLACK64

Messages : 223
Date d'inscription : 05/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mer 13 Aoû - 14:28

Super!!!!
Si on peut, aux travers de nos écrits, permettre de mieux faire connaître l'histoire de NOTRE club et ainsi faire partager notre passion ce sera super !!!!!!

J'ai de mon côté, des tas d'articles qui ont 20/25 ans, des photos de matchs ou de phases finales (même des photos d'affiches des rencontres à Pique dont la plus ancienne date de la saison 1981/82), des calendriers du BS (le plus vieux (1974/75) qui ne demandent qu'à reprendre vie au travers de ce forum....


Dernière édition par supermerlu le Jeu 14 Aoû - 11:08, édité 1 fois
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par trenchtown le Mer 13 Aoû - 19:03

avatar
trenchtown

Messages : 931
Date d'inscription : 06/07/2008
Localisation : Boucau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mer 13 Aoû - 19:12

[img][/img]


Voici un exemple de ce qu'était Pique.....un public nombreux et très proche (du terrain et des joueurs), de l'herbe en début de saison mais surtout une maitrise du jeu d'avant orchestré, sur cette photo, par Michel Aizpurua (dit "poupouce"), une pile électrique sur le terrain mais aussi un super poisson pilote pour son pack.
La photo est de la saison 1980/81, pour une victoire, nette et sans bavure, contre Bourg en Bresse (37 à 10).


Dernière édition par supermerlu le Jeu 14 Aoû - 8:47, édité 2 fois
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mer 13 Aoû - 19:16

[img][/img]

Voici une autre photo, plus ancienne (saison 1972/73) où le BS accueil le grand La Voulte (ce club avait été Champion de France en 1970) (il me semble que nos noirs remportère cette rencontre 9 à 0). Cette année là le club se qualifia pour les 1/16ème de finale (une première depuis son retour parmis l'élite). Hélas, comme ce fut le cas très souvent, Valence (où jouait le grand Cester (internationale) eu le droit de continuer en 8ème de finale (défaite du BS 9 à 6).
Su ce cliché, "Poupouce" (M.Aizpurua) est encore à l'honneur. Dans sa gestuelle très caractèristique, il ouvre sur ses 3/4 bien protégé par sa mêlée.

A remarquer en arrière plan le nombre de rangés de supporter autour du terrain........ Pique c'était ça, un public nombreux (et bruillant) qui faisait corps avec ses joueurs !!!!!


Dernière édition par supermerlu le Jeu 14 Aoû - 9:56, édité 2 fois
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par mariebts le Mer 13 Aoû - 19:26

Eh c'est déjà pas mal Very Happy merci pour les photos je vais essayer d'en mettre aussi un peu plus ressentes désolé Razz

Je préfère les photos ça parle plus malgrès que les récits de supermerlu soient très bien racontés Wink
avatar
mariebts

Messages : 668
Date d'inscription : 05/07/2008
Age : 30
Localisation : D'après vous ???

Voir le profil de l'utilisateur http://mariebts.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Wil Fer le Mer 13 Aoû - 19:40

[img][/img]

Voici une photo de la tribune de Pique en 1920......... date qui nous rapproche le plus des 1er exploits de nos petits noirs en 1923 & 1929 (nous y reviendrons).

A noter que mis à part le côté gauche des tribunes qui est maintenant en dur (quand on les regardes (quand on regarde le terrain c'est à droite (là où il y a le bar)), elle n'a pas rééllement changée, mis à part les barrières sur le devant et les côtés et peut-être un poteaux de soutien en plus....

[img][/img]
avatar
Wil Fer

Messages : 10422
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par mariebts le Jeu 14 Aoû - 16:59

On remarque aussi que quand on est face aux tribunes tout à fais à droite on peut voir un autre escalier pour accéder aux tribunes et maintenant il n'y est plus et on ne vois pas le couloir en bas des tribunes qui mène au bar et derrière. Sinon le reste n'a pas changé. Merci pour les photos, par contre je ne sais as de quand date la photo "récente" de Piquessary mais il n'y avait pas encore le Dojo. Ça doit être du temps de Monsieur Jacquet ou Monsieur Abbadi ( si je ne me trompe pas dans l'orthographe des noms Embarassed Embarassed ). Il n'y a pas non plus les bancs au bord du terrain pour les entraineurs.
avatar
mariebts

Messages : 668
Date d'inscription : 05/07/2008
Age : 30
Localisation : D'après vous ???

Voir le profil de l'utilisateur http://mariebts.skyblog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Si Piquessary m'était raconté.....

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum