au revoir philippe..

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

au revoir philippe..

Message par BLACK64 le Mar 28 Fév - 21:42

c 'est avec une certaine émotion que j ai appris la mort de philippe destribats..avec de belles saisons au sein du boucau stade..ce talentueux joueur était monté à la capitale, poursuivre sa carriére joueur..a toute sa famille , mes sincéres condoléances
ps peut etre supermerlu pourrait nous retracer plsu en détail sa carriére

BLACK64

Messages : 223
Date d'inscription : 05/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Wil Fer le Mer 29 Fév - 9:56

Philippe Destribats est un pur produit du Boucau-Stade.

Il fut double Champion de France Cadets et vainqueur de la coupe Coulon en 1972 (+ Champion de Côte-Basque avec cette même équipe) avec ses copains Gaye, Mays, Novion, Tiburce, Philippe Dacharry, Apaty, Millox, Fanen, Jacques Sallaberry, Péhau, Gardera, qui comme lui, ont tous évolué en 1ère du club par la suite.

Il joua son 1er match en équipe 1ère à l’âge de 17 ans !!! lors de la saison 1972/73 où il disputa 2 rencontres en tant que titulaire.

Il évolua 3 saisons en 1ère au BS alors qu’il n'était encore QUE juniors (de 1973à 1975) au poste d’ailier ou d’arrière (il portait le n°15 lors d’un ¼ de finale du Challenge de l’Espérance perdu contre St Girons (21 à 19) en 1975).

Au BS, il fut international Junior.

Puis en 1976, Philippe Destribats monte à la capitale pour ses études (je crois à EDF) et signe au Racing club de France où côtoya les Rives, Paparemborde et Pardo, évoluant en 1ère Division pendant 11 ans (de 1976 à 1986).
En 1976, au RCF, il fut international militaire.

En 1987, il signe pour 2 saisons au CO Ceusot (1987 & 1988) où ses qualités de buteur permettent aux Bourguignons de figurer parmis les meilleures équipes de l’Elite.
D’ailleurs Le Creusot sera invité à participer au Challenge Yves du Manoir durant ses 2 saisons.

Désirant se rapprocher de sa Région d’origine, Philippe Destribats profite d’une mutation sur Bordeaux pour signer au CA Bordeaux-Bègles pour 2 saisons (1989 & 1990).

Puis, il rejoint le Rugby club Villenavais en 1991 où il joue jusqu'en 2009 à l'âge de 54 ans disputant le 3 mai 2009 la finale territoriale de réserve. Après avoir pris sa retraite sportive, il devient alors le directeur et entraîneur de l'école de rugby du RC Villenave où il aura été au service de ce club pendant 21 ans !!!

J’avais eu la chance de l’arbitrer dans les années 90 quand il jouait en 1ère dans ce club au travers d’un échange Côte-Basque-Landes, Côte d’Argent. J'avais pu apprécier qu’à près de 40 ans, il avait gardé intact toutes ses qualités rugbystiques !!!

Emporté par la maladie, à l’âge de 56 ans, c’est un grand serviteur du rugby et un de ces joueurs, que le club est fier d’avoir formé, qui nous quitte.

Condoléance à tous ses proches, amis et à sa famille.
avatar
Wil Fer

Messages : 10383
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 46
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Wil Fer le Mer 29 Fév - 16:14

Très bel article du Sud-Ouest sur la carrière et la disparition de Philippe Destribats :

Source : http://www.sudouest.fr/2012/02/29/adishatz-destribats-646425-3145.php

C'est comme une lumière douce et rassurante qui s'éteint brusquement. Philippe Destribats, l'ancien joueur du Rugby Club Villenavais, s'en est allé samedi dernier, sans bruit, après une longue et cruelle maladie. Courtois, élégant, toujours d'un raffinement exemplaire, Philippe Destribats était né à Bayonne. Sur le bord de l'Adour, près des forges du Boucau, où il est gravé au fer rouge cette sentence d'Anatole France prétendant que « Le premier devoir des petits est l'humilité devant les grands », il choisit en 1965 les terrains sablonneux de Piquessary pour apprendre des ritournelles au ballon ovale.

Dans la catégorie « cadets », saison 1971/1972, il fut lauréat en Côte Basque, vainqueur de la Coupe Coulon face à Romans et champion de France contre le Racing Club de France. Toujours sous le maillot du Boucau Stade il est appelé en équipe de France juniors, où il reste deux ans.


On ne sait quel vent de terre l'a poussé vers Paris et le Racing en 1975 dans les bras de Rives, Paparemborde, Pardo… et où il s'illustra toujours aussi bien dans le jeu de ligne d'attaque que dans l'amplitude de ses coups de pieds doublée d'une redoutable précision, avant de devenir international militaire en 1976.

Après deux saisons au Creusot, il accède aux sollicitations d'André Moga en 1989 et endosse la liquette à damiers du Club Athlétique Béglais jusqu'à la fin de la saison 1990/1991. Philippe Destribats rejoint, in fine, le Rugby Club Villenavais où il retrouve son coéquipier racingman et indéfectible ami Christian Lailheugue pour continuer à s'adonner aux joies de la balle ovale.

Il se susurre qu'avant de l'accompagner sur la pelouse son ange gardien lui glissait « Sois toi-même, les copains et le ballon t'aideront ».

Attaquant de la première heure, il était là encore pour tirer les dernières salves. Tout le monde se souvient de ses passes rectilignes sur un pas, des poignées de cadrages débordements et de ses escapades ondoyantes sur les sentiers de la liberté.

On admirait « Destri » parce qu'il exprimait un patrimoine du Sud, une oralité mise sur le terrain, avec suffisamment d'ampleur et de générosité pour intercaler quelques moments de grâce. La virtuosité ne s'éteint pas.

Le Rugby Club Villenavais, bien seul aujourd'hui, est le dernier dépositaire de son talent.

Ses obsèques seront célébrées jeudi 1er mars, à 16 h 30, au crématorium de Montussan
avatar
Wil Fer

Messages : 10383
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 46
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Wil Fer le Mer 29 Fév - 16:27

Quelques photos de Philippe Destribats avec le maillot noir !!!!

Avec les cadets doubles vainqueurs du Championnat de france et de la Coupe Coulon en 1972. Philippe est le 3ème en partant de la gauche au 1er rang, au dessus du panneau " cadets B.S. " les bras croisés. Il était le capitaine de ce groupe.

[center]
En Juniors Crabos, Destribats est à Droite et pose avecs ses copains Fanen (à gauche) et Philippe Dacharry (au centre).


Philippe Destribats sous les couleurs du RC Villenave d'Ornon :



Et




avatar
Wil Fer

Messages : 10383
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 46
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Wil Fer le Jeu 1 Mar - 12:08

Je me suis permis de mettre un petit mot sur RugbyFédéral, dans le sujet concernant le CO. Creusotin : http://www.rugbyfederal.com/forum/viewtopic.php?id=9286&p=4

Plusieurs supporters de ce club n'vaient pas oublié Philippe Destribats et ont souhaité témoigner. Extraits :

Popol :
Quelle tristesse , je me souviens très bien de lui ; c'était un fameux buteur , d'une grande précision et de réussite dans les quarante mètres . C'était grâce à lui si on a joué le challenge YVES DU MANOIR une année .
Salut Philippe , on se souviendra longtemps de toi . Condoléances à sa famille et ses amis qui doivent être nombreux .

Romulus :
Re : Club olympique Creusot Bourgogne . Saison 2011/2012Je me souviens bien de lui, un joueur qui avait un coup de pied énorme, il a joué deux saisons au COC en 1987 et 88.
On oublie pas ceux qui ont fait le COC et Philippe en faisait partie.
Adieu l'artiste, tu resteras dans le coeur du COC et de ses supporters.
Mes condoléances à sa famille et ses amis du rugby.

Twingo71 :
Un buteur hors pair (sur certains matchs c'était 100% de réussite).
Adieu l'ami.
avatar
Wil Fer

Messages : 10383
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 46
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Wil Fer le Sam 3 Mar - 10:08

Ses amis du CO Creusotin, n'ont pas oublié Philippe Destribats.
Dans "Creusot Infos" (médiat le plus lu dans cette commune) la disparition de Philippe est évoqué au travers de l'article présentant le match du COC de ce dimanche.

Dimanche les anciens supporters creusotins auront une pensée pour Philippe Destribats qui nous a quitté cette semaine à l’age de 56 ans .
Il avait joué deux saisons dans les rangs creusotins, en 1987 et 1988, c’était un remarquable buteur, il avait permis au club creusotin de disputer le challenge Yves du Manoir.
Nos condoléances à sa famille et tous ses amis du rugby .

Merci à "Romulus" pour cette délicate attention car "bon nombre de creusotins n'ont pas oublié ce joueur remarquable et d'un correction exemplaire".
Source : http://www.creusot-infos.com/article.php?sid=35224
avatar
Wil Fer

Messages : 10383
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 46
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Wil Fer le Dim 4 Mar - 14:30

Nouvel article émouvant d'Alain BOLLERY, dans "Creusot Infos" sur les années de Philippe Destribats au C.O.Creusotin (en 1ère Division Groupe A) :

C'est avec infiniment de tristesse que nous avons appris le décès de Philippe Destribats. Il a été emporté par la maladie il y a tout juste une semaine.
Philippe Destribats avait porté les couleurs du C.O.Creusot. C'était l'époque du Président Jean-Claude Clair, l'époque du groupe A. C'était au milieu des années 80. Et revient à l'esprit le premier déplacement en championnat de la saison 1986-1987. Un déplacement à Carcassonne. Les Audois n'avaient pas mis longtemps à remarquer qu'avec Pierre Boudet, Philippe Destribats était le maître à jouer du C.O.C. Alors, sous un soleil de plomb, alors que la Saône-et-Loire accueillait le pape Jean-Paul II entre Taizé et Paray-le-Monial, Philppe Destribats s'était fait ramasser par la patrouille. Il avait dérouillé dur. Il était sorti le visage en sang.
Et je me souviens qu'au bord du terrain, rejoignant le banc et « Ben » Labouré, il avait lâché : « Putain les cons, ils m'ont pas raté ». Il avait lâché ça pratiquement avec le sourire aux lèvres. Car il était comme ça Philippe Desrtibats. Un gars qui connaissait le rugby sur le bout des doigts. Un gars qui en connaissait les plaisirs autant que les mauvais coups.
Destribats aura souvent fait gagner Le Creusot, avec ses pénalités. Il ne prenait pas beaucoup d'élan. Et quand ça ne passait pas entre les perches, ça ne passait pas bien loin. Philippe Destribats n'était pas du style à balancer le ballon dans les tribunes. Il avait le coup de pied juste. Et quand il marquait, il avait ce petit sourire au coin des lèvres qui en disait long sur son bonheur. Celui d'avoir marqué, certes. Celui d'avoir fait gagner, parfois. Celui, assurément, d'arroser ces points marqués autour d'un verre, au cours de troisièmes mi-temps qu'il aimait voir traîner en longueur avec ses potes, avec ses amis.
Philippe Destribats, venu du Racing, n'avait porté que quelques saisons les couleurs du C.O.C. Mais il a laissé des souvenirs en lettres majuscules. Car on peut l'écrire sans être désavoué, Philippe Destribats est dans le top ten des joueurs les plus sympathiques qui sont venus faire honneur aux couleurs « bleu et rouge ».
Né à Bayonne, c'est à Piquessary qu'il avait joué ses premiers matches avec un ballon ovale dans les mains. Talentueux, il avait été désigné meilleur cadet de la Côte Basque au cours de la saison 1971-1972. Cela au cours d'une saison qu'il l'avait vu remporter la coupe Coulon face à Romans et devenir champion de France face au Racing.
Il portait les couleurs du Boucau quand il avait été appelé en équipe de France Juniors. Et puis il avait rejoint la capitale, pour aller jouer avec Rives, Paparemborde.
Du Racing, il était venu au Creusot, avec Pierre Boudet. Les deux faisaient alors une sacrée paire de demis. Et puis Philippe Destribats avait volé sous d'autres cieux. Il avait rejoint Bègles. Avant de venir terminer sa carrière au Rugby Club Villenavais et se mettre au service du rugby, autant que des enfants. Tous l'ont pleuré et aucun ne l'oubliera, comme au Creusot. De tous ceux qui l'ont côtoyé, personne ne l'a oublié.
Destribats était de la race des seigneurs. Et même parti du Creusot il avait gardé un petit morceau « bleu et rouge » dans son cœur. Les matches du tournoi, à Paris, étaient l'occasion de retrouvailles avec ses potes bourguignons. Des retrouvailles toujours joyeuses et copieusement arrosées.
Les obsèques de Philippe Destribats ont eu lieu jeudi 1er mars. A sa famille et à tous ses amis, « creusot-infos » présente ses très sincères condoléances.

Source : http://www.creusot-infos.com/article.php?sid=35240&mode=&order=0
avatar
Wil Fer

Messages : 10383
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 46
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Wil Fer le Dim 4 Mar - 20:00

Une minute de silence a été observée avant la rencontre Le Creusot/Drancy en Fédérale 2 en hommage à Philippe Destribats.

avatar
Wil Fer

Messages : 10383
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 46
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Kalitoto le Lun 5 Mar - 17:36

un petit mot pour philippe et ses proches que les plus "anciens" comme moi ont suivi et connu dans les équipes de jeunes. je vois que partout où il est passé, il n'a laissé que des bons souvenirs et cela n'est pas anodin. il faut dire que lorsqu'on est le fils de pierre destribats, le mot éducation prends tout son sens. le mot fidélité aussi, puisque je crois qu'il suivait de près le boucau-stade, son club de coeur et qu'il était attaché à ce vieux stade pelé qu'est piquessarry. d'ailleurs la fidélité à son dernier club n'est pas étonnante. de philippe j'ai le souvenir d'un jeune au talent certains qui monta très vite en première où marqué son gabarit il ne se laissait pas compter. nommé buteur, il n'a pas connu la réussite espérée, à cause très certainement de son jeune âge et d'une époque où le bs devait lutter pour rester el 1ère division. par contre avec l'expérience il est devenu (à ce que je vois) un très bon buteur. comme quoi il faut toujours percéverer. même s'il a peut jouer au bs (au vu de sa longue carrière) il ne fut pas oublié. il a retrouvé son partenaire des champions de france (jacques sallaberry) trop tôt disparu lui aussi. sincères condoléances à ses proches de la part d'un vieux supporters qui ne l'oublia pas.
avatar
Kalitoto

Messages : 433
Date d'inscription : 17/12/2008
Localisation : Une pensée émue pour mon ami Lousteau

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Wil Fer le Sam 21 Avr - 22:17

BOUCAU dernier hommage à Philippe Destribats : http://boucau.blogs.sudouest.fr/archive/2012/04/18/boucau-dernier-hommage-a-philippe-destribats.html


Philippe était un enfant de Piquessary et selon ses dernières volontés, ses cendres ont été dispersées sur le terrain de ses premières amours rugbystiques.
Lors d’une cérémonie empreinte d’une grande dignité, son fils, entouré par toute sa famille et d’une multitude d’anciens partenaires de Philippe, a accompli ce dernier geste d’amour et d’adieu.
Il revenait ensuite au Président José FONCILLAS, devant la stèle érigée à la mémoire de tous les anciens du club, de lui rendre un dernier hommage par une allocution pleine de délicatesse et d’affection.
Épaule contre épaule, les yeux embués, ses anciens partenaires et dirigeants du Boucau Tarnos Stade, du Racing, du Creusot, de Bègles et de Villenave d’Ornon et de nombreux amis luziens se sont longuement recueillis sur le sol du mythique stade de Piquessary avant de terminer cette journée au stade intercommunal de Boucau-Tarnos où se déroulait ce jour le Challenge de notre École de Rugby dédié à Pierre DESTRIBATS, le regretté père de Philippe.

avatar
Wil Fer

Messages : 10383
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 46
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par totof le Mar 24 Avr - 14:59

Je tenais à rendre hommage à Philippe DESTRIBATS qui fut coéquipier de mon père lors de la fabuleuse saison des cadets en 1972. Pique ne l'oubliera jamais.

totof

Messages : 5
Date d'inscription : 04/01/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: au revoir philippe..

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum