Historique Stade Hendayais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Historique Stade Hendayais

Message par Wil Fer le Dim 28 Fév - 16:00

Les rencontres entre le Stade Hendayais et le BTS (ou BS dans un lointain passé….), furent assez rares.

Aussi, au grès des montées et descentes de nos 2 clubs, nous nous sommes plus croisés qu’affrontés.

D’ailleurs les rencontres en 1ère Division (le plus haut niveau) furent assez rare.
La plus récente, dans l’Elite du Rugby Français, date quand même de presque 40 ans : 1960…..

Il y a à cela quelques explications :
D’abord parce qu’avant la 2ème Guerre Mondiale le BS n’arrivait pas à ce stabilisé dans cette Division… Pillé qu’il était par les clubs renommés.
Or, en Championnat de France, quand le Boucau Stade se maintenait à ce plus haut niveau (1923, 1925, de 1929 à 1933 & 1939), il voyait le destin l’empêcher de croiser la route d’Hendaye, durablement, excepté la saison 1932…..

Ce chassé croisé continua dans les années 50/60.
Après une descente en 3ème Division (1950 et un titre de Champion de France contre le Stade Auto Bressan), le BS retrouve la 2ème Division en 1951 (1/2 Finale contre Port vendre (battu par le règlement après un score vierge (0 à 0)) puis l’Elite en 1952 pour 3 saisons d’affilée (1952, 1953 et 1954).
Hélas après 9 défaites pour 1 victoire en 10 rencontre, nos Noirs retrouve l’étage inférieur… Quand Hendaye, lui, retrouve la lumière 1955, pour une petite saison dans le « gotha » du rugby Français…. Car il retrouve la 2ème Division la saison suivante….

Il faudra attendre la saison 1960, pour que nos 2 clubs se retrouvent, en 1ère Division, en, compagnie de Chalon, Grenoble, Chambéry, Tarbes, Romans et Dax.
Ayant tiré les conséquences de 1955, Hendaye réalise une excellente saison.
Mieux (pour eux) ils seront invaincus face aux Forgerons (Victoire à Ondarraitz 9 à 3 et nul à Piquessary 3 à 3).
Les Boucalais qui descendront en 2ème Division à la fin de la saison avec seulement … 3 victoires au compteur !!!!!!
Tandis que d’Hendaye, pour la première fois de son Histoire, se qualifiera pour les 16ème de finales de 1ère Division.


Un autre explication vient du fait que lors de la « période d’or » du BS/BTS (de 1971 à 1991 saisons où notre clubs renouvela, sans interruption son bail au plus haut niveau), le Stade Hendayais, lui, n’arrivait pas a accrocher une place durable dans l’élite du Rugby Français.

Enfin parce que lorsque enfin, nos 2 clubs se retrouvèrent dans la même Division (1ère – Groupe B) en 1977… Ils ne furent pas dans la même poule…..

Aussi, il faudra attendre, la saison (1996/97) pour que Boucalo-Tarnosiens et Hendayais se recroisent (enfin) sur un terrain… Mais en 2ème Division.
Depuis la 2ème guerre Mondial, il me semble que ce sera la 3ème fois après les saisons 1960 & 1997.

Aussi, afin de mieux connaître le club Hendayais, je vous propose un « petit » historique… Fruit de recherches multiples… qui je l’espère, ne sera pas trop éloigné de la réalité…..

(J’aurai pu commander le Livre sur le Centenaire du Stade Hendayais… Mais je ne pouvais pas mettre près de 50€ (avec les frais d’envois).Aussi, j’ai utilisé Internet à son maximum et fait appel à mes souvenirs … en espérant que mes sources sont exactes et que ma mémoire ne m’a pas trop fait défaut  !!!!!)

oo000OOO000ooo

Le Stade Hendayais fut crée en 1908 par un certains Docteur Cazenave.
Parrainé par le Stade Bordelais, dés sa création, le club Basque décroche, dès sa 1ère année d’existence, le titre de Champion de France de 4ème série en 1908.

A son rythme le club de la côte grimpe les « divisions ».
En 1921, il décroche un 2ème titre de Champion de France de 2e série en dominant Villard 6 à 0.

En 1924, le Stade Hendayais joue en 1ère Division (Poule A : avec SO Avignon, AS Béziers, US Cognac, Stade toulousain (champion 1922 et 1923)) mais ne parvient pas a se qualifier pour les poules de ¼ de Finales.

On retrouve le Stade Hendayais dans cette Division en :

1930 poule A : Stade Hendayais, FC Lézignan, SAU Limoges, FC Lourdes, Lyon OU

1931 poule B : US Cognac, Stade Hendayais, FC Lézignan, US Montauban, CA Périgueux
1932 Poule G : FC Auch (champion Promotion 1929), Le Boucau Stade, Stade Hendayais, Arlequins Perpignan, US Quillan (champion 1929 et finaliste 1930)
1933 Poule B : SU Agen (champion 1930 et du Manoir 1932), Aviron bayonnais, SA Bordeaux, Stade bordelais, US Dax, UA Gujan-Mestras (finaliste Honneur 1931), Stade Hendayais, FC Lourdes, Stade Nay

La 2ème Guerre Mondiale coupera cet élan et il faut attendre les années 50/60, pour que le Stade Hendayais écrire ses plus belles pages.
D’abord en 1955, il est Finaliste du Championnat de France 2e Division (défaite contre Cahors 14 à 0).
Cette finale lui permet d’atteindre le plus haut niveau… Malheureusement pour une saison.

En effet, dans une poule relevée (Puc, Toulon, Tarbes, Périgueux, Bégles, Agen & Grenoble) Hendaye n’enregistre aucune victoire à l’extérieur.
Pire, il perd 4 fois à domicile (3 à 6 Puc, 6 à 9 Toulon, 0 à 3 Bégles & 0 à 6 Grenoble) pour 1 seule victoire à domicile 6 à 0 Périgueux et 2 nuls à Ondarraitz (3 à 3 Tarbes & 0 à 0 Grenoble).
Au terme de cette saison 1956, Hendaye retrouve la 2ème Division.

Pas pour longtemps, puisqu’en 1959, il atteint les demi-finale du Championnat de France de 2ème Division et ainsi retrouve l’Elite.

Ainsi, en 1960, le Stade Hendayais se retrouve dans la poule avec le Boucau-Stade, mais aussi Chalon, Grenoble, Chambéry, Tarbes, Romans et Dax &.
Ayant tiré les conséquences de leur 1ère saison 1 seule dans l’Elite, Hendaye réalise une excellente saison.
Et même s’il ne reste pas invaincu à Ondarraitz (défaite à domicile (3 à 9 devant Tarbes)), il enregistre à la maison : 4 victoires (9 à 0 Chalon, 6 à 0 Chambéry, 9 à 0 Romans & 9 à 3 contre leBS) pour 2 nuls (0 à 0 Dax & 5 à 5 Grenoble).
Mieux, à l’extérieur, Hendaye décroche une victoire à Chalon (3 à 8.) et un nul à Piquessary (3 à 3) devant des Boucalais qui descendront en 2ème Division à la fin de la saison avec seulement … 3 victoires au compteur !!!!!!
Pour la première fois de son Histoire, Hendaye se qualifie pour les 16ème de finales de 1ère Division (il est classé dans les 32 meilleures équipe de France).
Malheureusement, il ne passe pas ce tour, éliminé par Mont de Marsan (l’ancien finaliste de la saison dernière (1959)) 15 à 3.
Mont de Marsan qui sera battu par le futur finaliste, Béziers, en ¼ de finale, 19 à 16.

Repartie pour une saison suivante (1961) dans l’Elite, Hendaye croise la route de La teste, St Girons, La Rochelle, Pau, Aurillac, La Voulte & Auch)
Hendaye connaîtra un parcourt difficile à domicile (3 défaites (12 à 13 st Girons, 0 à 3 La Rochelle & 11 à 27 Pau). Cela ne sera pas compensé à l’extérieur où le Stade Hendayais ne gagnera pas un seul match.
Aussi, il sauva son maintien en remportant 3 matchs à domicile (8 à 0 La Teste, 3 à 0 Aurillac & 6 à 3 La Voulte) pour 1 nul (0 à 0 Auch).

1962, sera une année difficile.
Dans une poule compliquée : Lannemezan, Vichy, Pau, Agen, St Sever, Vienne & St Girons, Hendaye ne remporte aucune victoire à l’extérieur, mais surtout enregistre 4 défaites à domicile (0 à 3 Vichy, 3 à 12 Pau, 0 à 8 Agen & 3 à 6 Lannemezan).
Les 3 victoires (8 à 0 St Girons, 6 à 3 St Sever & 3 à 0 Vienne) ne le sauveront pas d’une relégation inexorable…..

La saison suivante, en 2ème Division (appelée à l'époque "Fédérale")), le BS & Hendaye se retrouve dans une poule à forte conotation régionale avec La Teste, Gujan, SJDL, Mmizan, Langon et Soustons....

Par la suite, Hendaye retombera dans un certains anonymat et en l’espace de quelques années il tombera en 3ème Division (1970).

Mais comme le phénix (qui renaît de ses cendres), palier par palier, division par division, Hendaye va faire reparler de lui et va remonter, d’année en années, la Hiérarchie du Rugby Français.

Ainsi, en 1971, il atteint les ½ Finale de 3ème Division… Ce qui lui permet de remonter en 2ème Division.

En 1975, Hendaye participe au 16ème de finale de 2ème Division, éliminé par Mimizan (qui sera 1/2 finaliste) 16 à 11.
Mieux, l'année suivante, (1976) il retrouve le plus haut niveau en participant au Championnat de France de 1ère Division (Groupe B)
En effet, après avoir éliminé Bédarrides en 16ème (15 à 13), Hendaye remporte le match de la montée 19 à 6 contre Vic en Bigorre.
Malheureusement, l’aventure s’arrête au tour suivant (Quart de Finale) 19 à 15 face à Riom (le futur finaliste (qui sera battu par Rodez 23 à 7 en finale).

1977, voit donc le retour des « blancs & noirs » au plus haut niveau.
Le club frontalier se retrouve dans la Poule H avec Rodez, Vichy, Langon, St Médard, Coarraze Nay, Lyon OU & Fleurance.
Hendaye perd 2 fois à domicile 9 à 14 devant rodez & 6 à 7 Devant Lyon.
Les 5 Victoires à Ondarraitz (20 à 6 St Médard), (12 à 6 Vichy), (25 à 7 Coarraze), (21 à 16 Fleurance) & (19 à 12 Langon) n’empêche pas Hendaye de terminer 7ème et avant dernier….
Malheureusement, le club Basque ne ramènera aucune victoire de ses déplacements sombrant à Rodez (21 à 0), à Coarraze (29 à 9) et à Langon (20 à 0)….
Pire, pour 1 point au classement, le Stade Hendayais se classe dans les 3 moins bon avant derniers de 1ère division et retrouve la 2ème Division….Avec Castets & Riom.

Plus jamais, Hendaye ne retrouvera le plus haut niveau du rugby Français….

L’année suivante, 1978, Hendaye est éliminé en 32ème de 2ème Division.
En 1979 il n’atteint pas les 16ème de 2ème Division, comme en 1980 & 1981….
En 1982, le Stade Hendayais perd en 16ème de 2ème Division, 6 à 0 Contre Rieumes….Futur Finaliste malheureux (12 à 0 contre Langon).
En 1983, le club Basque est battu en 16ème par St Gaudens 25 à 3 après avoir éliminé Le Muret 9 à 3 en 32ème.
1984 c’est Coarraze Naye qui les élimine 9 à 0 du Championnat de France de 2ème Division.
En 1985, le Stade Hendayais n’atteint pas les 16ème, comme en 1986 où il est éliminé en 32ème.

Pire, les 2 décennies suivantes Hendaye va faire le » yoyo » entre la 2ème et 3ème Division n’arrivant pas durablement à se maintenir en 2ème Division.

A la fin des années 80, les dirigeants du Stade Hendayais misèrent beaucoup sur la formation.
Grâce à 2 exceptionnelles générations, les premiers fruits sont vites récolté avec un titre en 1991 de Champion de France Cadets UFOLEP (vainqueur 10 à 3 du VGA St Maur) et une Finale, la même année du Challenge des Provinces en Juniors B perdue 26 à 9 face à Béziers.

A cette époque j’étais dirigeant au BTS, et je peut vous assuré que cette génération de juniors est restée longtemps gravée dans le mémoires… Ayant des gabarits impressionnants (pour leur âge et leur catégorie) cette équipe était crainte et respectée par toutes les équipes qui croisaient sa route….

Aussi, c’est en partie grâce à ce groupe qu’Hendaye qui avait retrouvé la 3ème Division, atteint, en 1996, les ½ Finale du Championnat de France.
En effet après avoir éliminé Riom 27 à 17 en ¼ de Finale, les Basque s’inclinent, après prolongation, 25 à 9 (en 1/2) Face à Fumel (qui perdra en Finale 16 à 9 face à  St Cyprien).

La présence à ce niveau ne durera qu’une saison car en 1997.
Se retrouvant dans la même poule que le BTS (qui terminera 3ème et sera éliminé en 16ème par Pamiers 12 à 11) Hendaye n’arrive pas à se défaire des dernières places de la poule. Pire, après un match de Barrage, il redescend encore à l’étage en dessous.

Qu’à cela ne tienne, remettant « le métiers sur l’ouvrage », Hendaye, l’année suivante (1998), atteint les ¼ de Finale de 3ème Division et remonte aussitôt….

Hélas ce « yoyo » incessant emmena le Stade Hendayais encore en Fédérale 3 par la suite.

En Fédérale 3, Hendaye goûte de nouveau aux phases finales 2 années de suite :

En 2007, Hendaye est éliminé, en 32ème de finale, par le Futur Champion, Le Bugue (d'Hérisson  Wink ) 20 à 12.

En 2008, la 1ère place de sa poule lui permet de retrouver la Fédérale 2, même si Montfort les éliminent en 32ème de Finale 20 à 16.

En cette année 2008, le club frontalier remporte un nouveau trophée : le Challenge de l’Espoir 28 à 15 face à Grenade/Garonne sur 2 matchs.


La saison dernière (2009), en Fédérale 2, Hendaye termine 8ème devant Peyrehorade, st Girons, St Paul lès Dax et Argelès-Gazost.... Mais derrière la Vallée du Girou, Miélan, Tournefeuille, le FCTT, Nafarroa, Nogaro & Aramiz... avec 9 victoires, 3 nuls et 10 défaites pour 22 rencontres.
Il fut logtemps en position de "qualifiable"... Après je crois un bon début....Mais un creux et une fin poussive ne permis au Stade Hendayais que d'obtenir un maintien.... Mérité.

Renforcé avec les anciens Pro (Sudre & Massabeau (ex AB)) et le Guerrier de Montluçon (Couriol).. On peut penser que la cuvée 2010...Sera plus consistante que celle de 2009 !!!!!

A nos joueurs de faire en sorte que Piquessary, dans ce derby entre "NOiRS" et "Blancs" reste la forteresse imprenable que nous avons tous connue et aimée dans le passé !!!!!!  Wink
avatar
Wil Fer

Messages : 10547
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Re: Historique Stade Hendayais

Message par Wil Fer le Mer 23 Mar - 15:18

Historique réactualisé, complété et modifié :

En 1908, la ville d’Hendaye, qui compte + 4 000 habitants, connait une étonnante expansion de sa station balnéaire entièrement édifiée sur des terres récupérées à l’embouchure de la Bidassoa.
Ainsi en 20 ans elle a doublé le nombre de sa population.
Le réalisateur d’Hendaye, l’architecte paysagiste Martinet projette la construction d’un stade mais aucune société sportive n’existe encore dans cette commune meurtrie par les différentes guerres du 19ème siècle.

Aussi, il confie ses projets à quelques amis et c’est iansi que sou l’impulsion d’un médecin, le Docteur Théodore Cazenave, l’idée de la création d’un club de rugby naît en 1908 le Stade Hendayais, favorisé par les créations de certains clubs voisins dont l’AB.
En attendant le projet de Martinet, le SH s’installe sur un terrain en friche aux Joncaux près de Béhobie.

Parrainé par le Stade Bordelais, dés sa création, le club Basque décroche, dès sa 1ère année d’existence, le titre de Champion de France de 4ème série en 1908.

Les noms des joueurs qui composent cette glorieuse équipe sont : Jean-Baptiste Pardo, Bouchoo, Michel Hirigoyen, Jérôme Faget, Pierre Mansan, Jean Gaillard, Guillaume Latuile, Jules Mafourcade, Jean Tastet, Joseph Duhart, Maurice Bousquet, Philippe Labourdette, Charles Habans, Firmin Sistiaga, José-Marie Bireben é Maurice Corrihons.

En 1910 le terrain de rugby est installé à Hendaye-Plage et en 1912 sont inaugurées les installations où le club joua jusqu’en 1939.

La grande tourmente de 1914-18 sèmera des deuils très cruels au sein du Stade Hendayais, mais dès 1919, le club revit avec une nouvelle vigueur.

En 1921, le SH décroche un 2ème titre de Champion de France de 2e série en dominant Lancey Sport (Comité des Alpes) à Narbonne 6 à 3 après prolongation.
Aussi, malgré une domination flagrante des Hendayais les 2 équipes se retrouvent a égalité 0 à 0 à la fin du temps réglementaire. Les nombreuses maladresses des ¾ contractés en sont la cause.
Lors de la 1ère prolongation, l’arrière d’Hendaye se troue après un coup de pied adverse, ce dont l’équipe de Lancey profite pour marquer le 1er essai du match (0 à 3).
Mais lors de la 2ème prolongation, Le centre Léon Pardo perce et fait marquer un essai à son ailier Gassiat (3 à 3). Dans la foulé, Hendaye double la mise par l’autre ailier Dedieu pour un score final de 6 à 3 pour une victoire « à l’arraché » sur des alpins très courageux qui bénéficiaient du pronostic. Mais cette victoire récompense surtout le bel allant et l’enthousiasme « délirant » des Basques.

Composition de l’équipe Championne de France de 2ème série :
François Ramiz, Hubert Joubert, Fernand Lalanne
Célestin Eguiazabal, Dufau
Laurent Berdou, Daniel Delmans, Laurent Pardo
m) Ermond Lafitte o) Jean-Baptiste Pardo
Joseph Gassiat, Léon Pardo (cap), René Siro, Dedieu
Henri Van Lussum

Une chaleureuse réception est réservée aux joueurs à leur retour de Narbonne avec clique, fanfare, batteries de pétards, magnifique gerbe pour le Capitaine, apéritif et vin d’honneur à l’Hôtel de Ville sans oublier un grand bal.

En cette même année 1921, le Stade Hendayais ajoute un autre titre à son palmarès avec celui de Champion de Côte Basque (qui à l’époque avait une grande valeur).

En 1924, le Stade Hendayais joue en 1ère Division (Poule A : avec SO Avignon, AS Béziers, US Cognac, Stade toulousain (champion 1922 et 1923)) mais ne parvient pas à se qualifier pour les poules de ¼ de Finales.

Vont suivre quasiment 10 belles années à ce niveau.

Années où les Hendayais disputent le championnat de France de 1ère Division :

1925 : Stade Toulousain, Stade Français, Arlequins Perpignan, Stade Hendayais, SU Agen

1926 : Arlequins Perpignan, Lyon OU, Stade Hendayais

1927 : FC Grenoble, Stade Hendayais, AS Carcassonne, CS Pamiers, CASG

1928 : Stade Hendayais, Lyon OU, AS Carcassonne, SC Albi, Stade Bagnères. Pour la 1ère fois le SH se qualifie pour les poules de ¼ de Finale. Mais en terminant 4ème derrière le futur Finaliste Quillan, Arlequins Perpignan et Lourdes, ils ne se qualifient pas pour les 1/2 finales.

En 1929 le SH ne se qualifie pas pour le Championnat de France de 1ère Division via le Championnat Régional.

1930 poule A : Stade Hendayais, FC Lézignan, SAU Limoges, FC Lourdes, Lyon OU

1931 poule B : US Cognac, Stade Hendayais, FC Lézignan, US Montauban, CA Périgueux

1932 Poule G : FC Auch (champion Promotion 1929), Le Boucau Stade, Stade Hendayais, Arlequins Perpignan, US Quillan (champion 1929 et finaliste 1930)

1933 Poule B : SU Agen (champion 1930 et du Manoir 1932), Aviron bayonnais, SA Bordeaux, Stade bordelais, US Dax, UA Gujan-Mestras (finaliste Honneur 1931), Stade Hendayais, FC Lourdes, Stade Nay

La 2ème Guerre Mondiale coupera cet élan. Il faut dire que la fermeture de la frontière dès 1936 lors de la guerre d’Espagne va paralyser l’économie locale pendant 10 longues années.
Plus que jamais la jeunesse de la petite cité Basque (6 400 habitants en 1936) fut obligée de s’expatrier et le SH ne dut qu’au dévouement de ses membres et à la qualité de ses juniors de se maintenir à un rang honorable.

La fin de la Guerre et la réouverture de la frontière franco-espagnole ainsi que l’expansion touristique de toute la région permet aux jeunes Hendayais de partir moins nombreux et en même temps que s’édifiait à Ondarraitz un superbe Parc des Sports, le Stade Hendayais effectuait une splendide ascension.


Aussi,  il faut attendre les années 50/60, pour que le Stade Hendayais écrire ses plus belles pages.
D’abord en 1955, il est Finaliste du Championnat de France 2e Division (défaite contre Cahors 14 à 0).
Cette finale lui permet d’atteindre le plus haut niveau… Malheureusement pour une saison.

En effet, dans une poule relevée (Puc, Toulon, Tarbes, Périgueux, Bégles, Agen & Grenoble) Hendaye n’enregistre aucune victoire à l’extérieur.
Pire, il perd 4 fois à domicile (3 à 6 Puc, 6 à 9 Toulon, 0 à 3 Bégles & 0 à 6 Grenoble) pour 1 seule victoire à domicile 6 à 0 Périgueux et 2 nuls à Ondarraitz (3 à 3 Tarbes & 0 à 0 Grenoble).
Au terme de cette saison 1956, Hendaye retrouve la 2ème Division.

Pas pour longtemps, puisqu’en 1959,le SHl atteint les demies-finale du Championnat de France de 2ème Division ce qui lui permet de retrouver l’Elite.
En 16ème les Hendayais avaient disposés de Céret (14 à 0), en 8ème de Saint-Junien (6 à 0), de Roanne en Quart de Finale (8 à 0) mais était battu d’un souffle par le future Finaliste Lyon OU (5 à 3).

Ainsi, en 1960, le Stade Hendayais se retrouve dans la poule avec le Boucau-Stade, mais aussi Chalon, Grenoble, Chambéry, Tarbes, Romans &  Dax.
Ayant tiré les conséquences de leur 1ère saison 1 seule dans l’Elite, Hendaye réalise une excellente saison.
Et même s’il ne reste pas invaincu à Ondarraitz (défaite à domicile (3 à 9 devant Tarbes)), il enregistre à la maison : 4 victoires (9 à 0 Chalon, 6 à 0 Chambéry, 9 à 0 Romans & 9 à 3 contre le BS) pour 2 nuls (0 à 0 Dax & 5 à 5 Grenoble).
Mieux, à l’extérieur, Hendaye décroche une victoire à Chalon (3 à 8.) et un nul à Piquessary (3 à 3) devant des Boucalais qui descendront en 2ème Division à la fin de la saison avec seulement … 3 victoires au compteur !!!!!!
Pour la première fois de son Histoire, Hendaye se qualifie pour les 16ème de finales de 1ère Division (il est classé dans les 32 meilleures équipes de France).
Malheureusement, il ne passe pas ce tour, éliminé par Mont de Marsan (l’ancien finaliste de la saison dernière (1959)) 15 à 3.
Mont de Marsan qui sera battu par le futur finaliste, Béziers, en ¼ de finale, 19 à 16.

Repartie pour une saison suivante (1961) dans l’Elite, Hendaye croise la route de La teste, St Girons, La Rochelle, Pau, Aurillac, La Voulte & Auch)
Hendaye connaîtra un parcourt difficile à domicile (3 défaites (12 à 13 st Girons, 0 à 3 La Rochelle & 11 à 27 Pau). Cela ne sera pas compensé à l’extérieur où le Stade Hendayais ne gagnera pas un seul match.
Aussi, il sauva son maintien en remportant 3 matchs à domicile (8 à 0 La Teste, 3 à 0 Aurillac & 6 à 3 La Voulte) pour 1 nul (0 à 0 Auch).

1962, sera une année difficile.
Dans une poule compliquée : Lannemezan, Vichy, Pau, Agen, St Sever, Vienne & St Girons, Hendaye ne remporte aucune victoire à l’extérieur, mais surtout enregistre 4 défaites à domicile (0 à 3 Vichy, 3 à 12 Pau, 0 à 8 Agen & 3 à 6 Lannemezan).
Les 3 victoires (8 à 0 St Girons, 6 à 3 St Sever & 3 à 0 Vienne) ne le sauveront pas d’une relégation inexorable…..

La saison suivante, en 2ème Division (appelée à l'époque "Fédérale")), le BS & Hendaye se retrouve dans une poule à forte conotation régionale avec La Teste, Gujan, SJDL, Mmizan, Langon et Soustons....

Par la suite, Hendaye retombera dans un certains anonymat et en l’espace de quelques années il tombera en 3ème Division (1970).

Mais comme le phénix (qui renaît de ses cendres), palier par palier, division par division, Hendaye va faire reparler de lui et va remonter, d’année en années, la Hiérarchie du Rugby Français.

Ainsi, en 1971, il atteint les ½ Finale de 3ème Division… Ce qui lui permet de remonter en 2ème Division.

En 1975, Hendaye participe au 16ème de finale de 2ème Division, éliminé par Mimizan (qui sera 1/2 finaliste) 16 à 11.
Mieux, l'année suivante, (1976) il retrouve le plus haut niveau en participant au Championnat de France de 1ère Division (Groupe B)
En effet, après avoir éliminé Bédarrides en 16ème (15 à 13), Hendaye remporte le match de la montée 19 à 6 contre Vic en Bigorre.
Malheureusement, l’aventure s’arrête au tour suivant (Quart de Finale) 19 à 15 face à Riom (le futur finaliste (qui sera battu par Rodez 23 à 7 en finale).

1977, voit donc le retour des « blancs & noirs » au plus haut niveau.
Le club frontalier se retrouve dans la Poule H avec Rodez, Vichy, Langon, St Médard, Coarraze Nay, Lyon OU & Fleurance.
Hendaye perd 2 fois à domicile 9 à 14 devant rodez & 6 à 7 Devant Lyon.
Les 5 Victoires à Ondarraitz (20 à 6 St Médard), (12 à 6 Vichy), (25 à 7 Coarraze), (21 à 16 Fleurance) & (19 à 12 Langon) n’empêchent pas Hendaye de terminer 7ème et avant dernier….
Malheureusement, le club Basque ne ramènera aucune victoire de ses déplacements sombrant à Rodez (21 à 0), à Coarraze (29 à 9) et à Langon (20 à 0)….
Pire, pour 1 point au classement, le Stade Hendayais se classe dans les 3 moins bon avant derniers de 1ère division et retrouve la 2ème Division….Avec Castets & Riom.

Plus jamais, Hendaye ne retrouvera le plus haut niveau du rugby Français….

L’année suivante, 1978, Hendaye est éliminé en 32ème de 2ème Division.

En 1979 il n’atteint pas les 16ème de 2ème Division, comme en 1980 & 1981….

En 1982, le Stade Hendayais perd en 16ème de 2ème Division, 6 à 0 Contre Rieumes….Futur Finaliste malheureux (12 à 0 contre Langon).

En 1983, le club Basque est battu en 16ème par St Gaudens 25 à 3 après avoir éliminé Le Muret 9 à 3 en 32ème.

1984 c’est Coarraze-Nay qui les élimine 9 à 0 du Championnat de France de 2ème Division.

En 1985, le Stade Hendayais n’atteint pas les 16ème, comme en 1986 où il est éliminé en 32ème.

Pire, les 2 décennies suivantes Hendaye va faire le » yoyo » entre la 2ème et 3ème Division n’arrivant pas durablement à se maintenir en 2ème Division.

A la fin des années 80, les dirigeants du Stade Hendayais misèrent beaucoup sur la formation.
Grâce à 2 exceptionnelles générations, les premiers fruits sont vites récolté avec un titre en 1991 de Champion de France Cadets UFOLEP (vainqueur 10 à 3 du VGA St Maur) et une Finale, la même année du Challenge des Provinces en Juniors B perdue 26 à 9 face à Béziers.

A cette époque j’étais dirigeant au BTS, et je peut vous assuré que cette génération de juniors est restée longtemps gravée dans les mémoires… Ayant des gabarits impressionnants (pour leur âge et leur catégorie) cette équipe était crainte et respectée par toutes les équipes qui croisaient sa route….

Aussi, c’est en partie grâce à ce groupe qu’Hendaye qui avait retrouvé la 3ème Division, atteint, en 1996, les ½ Finale du Championnat de France.
En effet après avoir éliminé Riom 27 à 17 en ¼ de Finale, les Basque s’inclinent, après prolongation, 25 à 9 (en 1/2) Face à Fumel (qui perdra en Finale 16 à 9 face à  St Cyprien).

La présence à ce niveau ne durera qu’une saison car en 1997.
Se retrouvant dans la même poule que le BTS (qui terminera 3ème et sera éliminé en 16ème par Pamiers 12 à 11) Hendaye n’arrive pas à se défaire des dernières places de la poule. Pire, après un match de Barrage, il redescend encore à l’étage en dessous.

Qu’à cela ne tienne, remettant « le métiers sur l’ouvrage », Hendaye, l’année suivante (1998), atteint les ¼ de Finale de 3ème Division et remonte aussitôt….

Hélas ce « yoyo » incessant emmena le Stade Hendayais encore en Fédérale 3 par la suite.

En Fédérale 3, Hendaye goûte de nouveau aux phases finales 2 années de suite :

En 2007, Hendaye est éliminé, en 32ème de finale, par le Futur Champion, Le Bugue (20 à 12).

En 2008, la 1ère place de sa poule lui permet de retrouver la Fédérale 2, même si Montfort les éliminent en 32ème de Finale 20 à 16.

En cette année 2008, le club frontalier remporte un nouveau trophée : le Challenge de l’Espoir 28 à 15 face à Grenade/Garonne sur 2 matchs.


La saison dernière (2009), en Fédérale 2, Hendaye termine 8ème devant Peyrehorade, st Girons, St Paul lès Dax et Argelès-Gazost.... Mais derrière la Vallée du Girou, Miélan, Tournefeuille, le FCTT, Nafarroa, Nogaro & Aramiz... avec 9 victoires, 3 nuls et 10 défaites pour 22 rencontres.
Il fut longtemps en position de "qualifiable"... Après je crois un bon début....Mais un creux et une fin poussive ne permis au Stade Hendayais que d'obtenir un maintien.... Mérité.

Renforcé avec les anciens Pro (Sudre & Massabeau (ex AB)) et le Guerrier de Montluçon (Couriol) le Stade Hendayais prend une nouvelle dimension en 2010.
6ème de sa poule, il se qualifie pour les Barrages de Fédérale 2 où ils dominent Hagetmau (19 à 16). Mais en 16ème, ils chutent face aux Gersois du LSC (17 à 24).

En 2011, nouvelle qualification suite à une 4ème place décrochée en poule. Hendaye gagne le match aller à Pique mais les Forgerons prennent leurs revanche à Ondarraitz.
En 16ème Hendaye crois avoir fait le plus dure en gagnant le match aller contre Rochefort (30 à Cool mais ils s’écoulent au match retour pour n’être éliminé qu’au points terrain (4 à 5).

En 2012, Hendaye termine 3ème de sa poule mais s’incline lors de ses 2 oppositions face au BTS. En 16ème LSC écarte les Hendayais (40 à 48) sur 2 matchs.

En 2013, Hendaye termine 2ème de sa poule. Là aussi le BTS l’emporte lors des 2 confrontations). Arrivé à maturité le SH va d’abord éliminer l’ESC (37 à 31) en 16ème en gagnant les 2 confrontations. En 8ème, les Basques font de même avec St Sulpice (49 à 38) en s’imposant au retour chez un adversaire pas habitué à perdre chez lui. Cette prouesse ouvre les portes de la Fédérale 1 aux Hendayais, résultat d’une remarquable construction étape par étape des dirigeants Hendayais sur 4/5 saisons. En Quart de Finale, Hendaye s’incline à Tarnos (après prolongation) contre le futur Finaliste Mauléon (16 à 23).

En 2014, en Fédérale 1, le Stade Hendayais, renforcés par quelques Espoirs du BO et de l’AB connait un début de saison compliqué. Jamais très loin au niveau résultat, mais pas assez prêt pour espérer l’emporter, ils se classent derniers de leur poule avec 3 victoires, 1 nul et 14 défaites au compteur.

Revenu la saison dernière en Fédérale 2, le SH s’est de nouveau classé 2ème de sa poule à 1 pt du 1er St Médard en Jalles. En 16ème les Hendayais écartent Hagetmau (49 à 45) en remportant leurs 2 confrontations.
Mais en 8ème (match de la montée) ils s’inclinent (51 à 53) face au voisin Anglet.
avatar
Wil Fer

Messages : 10547
Date d'inscription : 07/07/2008
Age : 47
Localisation : à 835 kms de PIQUESSARY. Une seule devise : "ALLEZ LES NOIRS, ON NE LACHE RIEN !"

Voir le profil de l'utilisateur http://fr.wikipedia.org/wiki/Boucau_Tarnos_stade

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum